Trigano : l’une des vedettes boursières de l’année !

Rédigé le 18 décembre 2015 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

En progressant de plus de 140% depuis le début de l’année, Trigano (FR0005691656 TRI), le spécialiste des campings-cars est vraiment l’une des vedettes de l’année boursière. Une belle progression due en grande partie  à la nette amélioration de ses résultats et aux perspectives très encourageantes du titre.

Jugez plutôt : sur son exercice clos fin août, le groupe s’est payé le luxe d’enregistrer une progression de 20,5% de son chiffre d’affaires, dépassant ainsi le milliard d’euros, tandis que la rentabilité augmente de 84,5% et son résultat opérationnel de 64,1 M€. Enfin, la rentabilité opérationnelle passe elle de 3,9% à 6%. Comment expliquer une telle performance ?

En fait, il faut savoir que le business model gagnant de Trigano repose autant sur un très bon niveau d’activité que sur des efforts de restructuration mis en place au cours des exercices précédents.  On se souvient par exemple que sur le premier semestre 2013-14, le groupe avait passé 5,5 M€ de charges de restructuration et a choisi d’effectuer une  réduction d’effectifs. À l’époque, le groupe sortait d’une période de surcapacité de production et il fallait agir vite pour ne pas pénaliser encore un peu plus la rentabilité du groupe alors en baisse.

Moins de deux ans après, la restructuration a bel et bien eu lieu, preuve en est une amélioration de tous les ratios financiers du groupe. La marge brute d’autofinancement a par exemple bondi de 86,5% sur l’exercice pour s’établir à 76,4 M€. Trigano profite ainsi désormais d’une situation financière extrêmement saine en disposant d’une trésorerie nette positive de quelque 39,7M€.

De quoi mener des opérations de croissance externe, comme l’a précisé la direction du groupe lors de la présentation de ses résultats annuels.

Que faut-il faire suite à cette envolée ? La logique voudrait qu’on assiste à des prises de bénéfice, les ratios de valorisation n’étant pas donnés. C’est ainsi par exemple que le titre se paye sur un PER de 18 aux cours actuels ou encore sur une Ve/roc de 15. Certes, la société distribue un dividende mais suite à sa récente envolée boursière le rendement du titre atteint seulement 1,3%. Pas de quoi en faire un argument d’achat.

En conclusion, Trigano est vraiment un dossier de qualité mais il est plus raisonnable de rentrer sur des niveaux de 46€ qu’à ceux actuels.

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire