Suivi du trade sur SUEZ : comment éviter de grossières erreurs en trading

Rédigé le 21 janvier 2014 par | Apprendre la Bourse, Big caps Imprimer

Vous pensiez tout savoir sur Goldman Sachs ?

Erreur… les petits secrets de la "pieuvre de Wall Street" sont loin d’avoir été tous explorés !

Philippe Béchade vous en dit plus dans un rapport inédit : retrouvez-le vite en cliquant ici.

__________________

Aujourd’hui, je vous propose de prendre quelques minutes pour aborder l’un des aspects essentiels de la méthodologie que j’utilise et qui a (entre autre) pour avantage d’éviter les grosses bourdes en matière de trading.

Cette méthodologie, c’est l’analyse dynamique.

Elle est applicable par tous. Quels que soient vos outils ; quels que soient les marchés et les Unités de Temps sur lesquelles vous intervenez. Sa logique est implacable, sa valeur ajoutée inestimable. Bon, j’arrête avec les superlatifs : faites-vous votre propre opinion.

Prenons un exemple concret tout droit sorti d’un plan de trade que j’ai publié le 7 janvier dernier : il s’agissait de Suez Environnement (FR0010613471).

Revenons sur le plan de trade initial

Nous avions alors une très belle configuration graphique qui, si elle se confirmait, nous permettait de shorter le titre.

10 jours plus tard, où en sommes-nous ? Pour info, j’ai signalé le moment de la publication du plan de trade sur SUEZ par deux petites flèches vertes.

suez

Depuis la publication du plan de trade (pastille violette), l’action a pris plus de 6%. Heureusement, si vous avez suivi mon plan de trade à la lettre, vous n’avez pas pris de position, et n’avez donc pas shorté le titre.

Ce qui nous a permis d’éviter cette erreur ? : L’analyse dynamique, ou tout du moins l’un de ses principes. Je vous le rappelle, car j’en avais posé les bases il y a presque deux ans dans ces lignes : en analyse dynamique, une fois une configuration graphique repérée sur une Unité de Temps donnée, il faut IMPERATIVEMENT attendre que l’Unité de Temps inférieure (plus rapide donc) valide et confirme cette configuration avant d’y prendre position. C’est cette Unité de Temps rapide qui sera la première à être impactée par un retournement des prix sur le marché, la première à faire apparaître (ou pas) le signal. Ce sera donc celle qui donnera le top départ d’une éventuelle prise de position.

Comment déterminer vos Unités de Temps ?

Le ratio entre les Unités de Temps doit être de 5. Exemple : si vous repérez une configuration sur l’U.T. Hebdomadaire, votre Unité de Temps Inférieure sera 5 fois plus petite. Autrement dit, ce sera le Journalier (une bougie Hebdomadaire étant constituée de 5 bougies Journalière).

L’utilisation d’une Unité de Temps 5 fois plus rapide en tant que déclencheur d’un trade permet non seulement de le valider rapidement, mais aussi de prendre position sur des niveaux précis. Donc de pouvoir placer un stop serré et de contrôler votre risque. Mais aussi, comme dans le cas précis sur SUEZ ENVIRONNEMENT, d’EVITER de prendre position !

Prenons un contre exemple : imaginons ce qui se serait passé si l’on ne tradait qu’à l’aide d’une seule Unité de Temps.

Même si un signal sur SUEZ avait été validé en Hebdo, même à l’aide d’un indicateur rapide comme un RSI, le temps que celui ci se retourne, comptez au moins 3 bougies. Pratiquement un mois. Une éternité ! Vous auriez pris position bien en retard car le mouvement aurait déjà bien débuté en journalier. Autrement dit, vous auriez été "dans les choux" et le mouvement ayant déjà bien progressé avant que votre signal en Hebdomadaire n’apparaisse, vous auriez été obligés de placer un stop sur l’U.T. Hebdo donc beaucoup trop éloigné – donc proportionnellement plus risqué.

Même chose si vous n’aviez tradé qu’en U.T. Journalière.

Donc, pour boucler la boucle et pour rester concret je vous rappelle succinctement le plan de trade sur SUEZ.

analyse

Analysez et comprenez pourquoi vous avez évité une perte

En Journalier, l’indicateur de tendance MACD était notre déclencheur permettant de valider la prise de position à la vente sur les niveaux de résistance hebdomadaire.

Et il n’a pas donné de signal. Il ne s’est tout simplement pas retourné à la baisse. Au contraire, il a continué à indiquer le nord. Le plan de trade n’a donc pas été validé et vous n’avez pas pris position et heureusement : les résistances ont été cassées à la hausse !

Eviter les erreurs – ou du moins essayer de les éliminer au maximum – est absolument essentiel en matière de trading. Et ce principe simple et de base de l’analyse dynamique vous y aide déjà grandement.

Bien entendu, nous n’avons fait qu’aborder ici l’analyse Dynamique. Car il y en a bien d’autres. Mais il faudrait bien plus qu’un simple article et quelques lignes pour les aborder ! C’est pourquoi je travaille sur un webinaire (gratuit je tiens à le préciser) dans lequel je vous expliquerai cette méthodologie et comment la mettre en oeuvre. Ouvrez l’oeil et suivez-nous bien !

Bons trades

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

2 commentaires pour “Suivi du trade sur SUEZ : comment éviter de grossières erreurs en trading”

  1. Eviter de se faire piéger – à l’aide de l’analyse dynamique. Exemple. http://t.co/FjZicm4cR0

  2. Suivi du trade sur #SUEZ : comment éviter de grossières erreurs en trading

    >> http://t.co/D40JaR5SZf http://t.co/p9En9EhITs

Laissez un commentaire