Trade asymétrique sur la hausse des taux de la Fed

Rédigé le 21 novembre 2017 par | A la une, Fed, Taux & Devises Imprimer

Les marchés retiennent leur souffle. Il ne se passe pas grand-chose. Mais la volatilité est prête à éclater… Les tensions s’accumulent et la volatilité pourrait s’envoler à tout moment.

Nous en avons déjà eu quelques signes ces derniers jours. L’euro est sorti de son canal entre 1,16$ et 1,17$ et l’or a repassé les 1 280 $. Le rendement du 10 ans américain était bloqué autour de 2,35% avec de petits mouvements quotidiens, mais semble repartir à la baisse. Voilà un signe que le T-Note est demandé, sans doute comme valeur refuge face à la montée des incertitudes.

La principale mesure de la torpeur qui a régné ces derniers temps est la volatilité du marché boursier. Elle a atteint, cette année, un plus-bas historique et y est restée coincée pendant une période sans précédent. Dormez tranquille, tout va bien, braves gens !

Fed Parce que la planète finance a les yeux rivés sur la Fed  Le FOMC de la Fed se réunit le 13 décembre pour prendre une décision sur la politique de taux d'intérêt. C'est dommage qu'un tel "marché libre" soit si dépendant de la Fed.Pourquoi ? Pourquoi les marchés ont-ils évolué dans cet état de complaisance zombie ?

Parce que la planète finance a les yeux rivés sur la Fed

Le FOMC de la Fed se réunit le 13 décembre pour prendre une décision sur la politique de taux d’intérêt. C’est dommage qu’un tel « marché libre » soit si dépendant de la Fed.

Les marchés sont des créatures manipulées par les changements de politique monétaire de la Fed, par ses déclarations, ses orientations prospectives et toute la « prestidigitation » des banques centrales modernes. C’est le résultat que vous obtenez après 10 ans de ZIRP, QE, tapering, QT, forward guidances, guerres des devises, et commentaires sur le NIRP.

La Fed s’est incrustée dans les salles d’analyse de marché et il n’y a aucun moyen de l’en faire sortir.

Le marché se trouve dans un équilibre asymétrique et instable. En ce moment, les marchés prennent en compte une probabilité de près de 100% d’une hausse des taux de la Fed en décembre. Cela signifie que les prix incluent à 100% les conséquences de ce choix de politique monétaire. Cela signifie également que si la Fed ne relève pas les taux, les marchés seront en état de choc et devront réévaluer violemment leurs prix.

Mon estimation de la probabilité d’une hausse des taux de la Fed en décembre est d’environ 35%. Il y a quelques semaines encore, cette probabilité était proche de zéro. Je pense donc toujours que la Fed ne fera rien en décembre, et que les marchés réévalueront violemment les prix des actifs dans la ou les séances qui suivront.

C’est une situation de type « pile je gagne, face je ne perds pas »

Si vous êtes long sur l’euro, le yen, l’or et les bons du Trésor et que les taux de la Fed augmentent, il ne devrait pas se passer grand-chose parce que ce résultat est déjà pris en compte. Inversement, si vous avez ces positions et que la Fed n’augmente pas les taux, vous pouvez réaliser d’énormes gains car les marchés vont repricer tous ces actifs avec cette nouvelle donne.

Soyez conscient que le marché anticipe souvent mal les décisions sur les taux. Le marché à terme des bons du Trésor avait déjà connu un grand recadrage fin février 2017. A la mi-février, le marché des Futures donnait une probabilité de hausse des taux en mars à 30%. Je donnais 80% de chances. En l’espace de trois jours, fin février, les cotes du marché sont passées de 30% à 80%, avant de converger à 100% avant la réunion de mars.

Core PCE : l’indicateur qui nous donnera une direction

Cela ne veut pas dire que j’aurai encore raison cette fois-ci (bien que je reste fidèle à mon estimation parce qu’elle est basée sur un modèle fiable). Mais cela montre bien que le marché peut se tromper, et que cela arrive assez régulièrement.

Un communiqué sortira le 30 novembre 2017, à 8h30 (heure de New York) et nous donnera une meilleure indication. Il s’agit de la mesure de l’inflation par l’indice de référence Core PCE, celui que la Fed préfère.

Cela va être une fin d’année passionnante. Affaire à suivre…

 

 

La Fed ne relèvera pas ses taux en décembre : attention au réveil brutal des marchés

Mots clé : - -

Jim Rickards
Jim Rickards
Rédacteur en chef de Strategic Intelligence

James G. Rickards est le rédacteur en chef d’Intelligence Stratégique, la toute nouvelle lettre d’information lancée par Agora Financial aux Etats-Unis. Avocat, économiste et banquier d’investissement avec 35 ans d’expérience sur les marchés financiers de Wall Street, Jim est également l’auteur de Currency Wars et de The Death of Money, deux ouvrages devenus best-sellers du New York Times. Enfin, Jim est également chef économiste pour le fonds d’investissement West Shore Group.

Il est également rédacteur en Chef de Trades Confidentiels et Alerte Guerre des Devises.

En savoir plus sur le service d’Intelligence Stratégique.

Un commentaire pour “Trade asymétrique sur la hausse des taux de la Fed”

  1. resultat des courses’EMBARGOED UNTIL RELEASE AT 8:30 A.M. EST, Thursday, November 30, 2017 : PERSONAL INCOME AND OUTLAYS, OCTOBER 2017
    personal consumption expenditures (PCE) increased $34.4 billion (0.3 percent). on est dans la fourchette basse (Si elle est de 1,3% ou moins) donc pas de hausse des taux en decembre
    Le 30 novembre l’euro/$ est passé d’un + bas de 1.1810 à un plus haut intraday de 1.1932 pour cloturer à 1.1890
    L’or lui est passé sur la même journée d’un plus haut intraday de 1282$ l’once à 1272$ l’once et les indices US se sont plutôt bien comporter en cloture le 30/11/2017..cherchez l’erreur ?

Laissez un commentaire