NEWS 4363: Pourquoi ne pas retirer Toupargel de la cote ?

Rédigé le 3 décembre 2013 par | Mid et Small Caps Imprimer

La famille Tchénio détient 83,1% du capital du spécialiste de la livraison à domicile de produits surgelés. Très franchement, on peut légitimement s’interroger sur le fait de laisser la société cotée.

L’activité de Toupargel (FR0000039240) ne brille pas particulièrement avec par exemple un recul de 11% du chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois de l’année et la promesse que le chiffre d’affaires annuel baissera d’environ 10%.

Le résultat opérationnel sera meilleur que l’an dernier grâce au fameux CICE mais, franchement, le titre est peu liquide et le dossier n’est guère emballant. Un retrait de cote semble la solution la plus logique. Mais logique et Bourse font-elles bon ménage ?

Le titre perd 0,1% actuellement à 6,69 euros avec 201 titres échangés.

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire