TOUAX, un beau dynamisme industriel

Rédigé le 9 février 2012 par | Mid et Small Caps Imprimer

Chose promise, chose due : j’ai rencontré le gérant de TOUAX (FR0000033003-TOUP) la semaine dernière, donc faisons le point sur cette valeur.

Déjà, citez-moi une small cap cotée en Bourse depuis 1906… il y en a peu, mais TOUAX en fait partie et l’entreprise est une vraie histoire de famille. « La fille du fondateur du groupe a épousé mon arrière-grand-père, André Walewski, et nous sommes toujours aux commandes de la société » m’explique Raphaël Walewski, son gérant. C’est donc la quatrième génération aux commandes qui peut s’enorgueillir de diriger le spécialiste des conteneurs maritimes, des constructions modulaires, des barges fluviales ou encore des wagons de fret.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

OR… PETROLE… CEREALES… ENERGIES RENOUVELABLES…

Découvrez la profitabilité de l’investissement sur les matières premières avec Matières à Profits !

Dans son message spécial, notre spécialiste vous révèle une des opportunités qu’il a décelé sur le marché de l’énergie : une innovation qui pourrait vous rapporter jusqu’à 525% de gain…

Tous les mois, profitez des analyses et recommandations de Matières à Profits…

______________________

TOUAX a publiera son chiffre d’affaires la semaine prochaine

On attend plus de 320 millions d’euros selon mes estimations. Les conteneurs maritimes représentent 40% de l’activité ; il est ensuite numéro deux européen des constructions modulaires (32% du CA), numéro deux européen des wagons de fret (18% du CA) et leader européen des barges fluviales (seulement 10% de l’activité pour l’instant). « 2012 verra la montée en puissance des barges fluviales car nous sommes la seule société au monde à proposer une location de bateaux multi-bassins. Les constructions modulaires devraient également bien se comporter car c’est un produit anticrise pour les clients avec souvent un usage temporaire qui peut devenir définitif parfois » précise Raphaël Walewski.

Malgré sa position confortable de leader ou de numéro deux, TOUAX ne chôme pas. Depuis le début de l’année, il a signé trois contrats qui ont beaucoup fait parler d’eux.

Trois beaux contrats augurent d’une belle croissance

Primo, la réalisation du village média de Roland Garros pour trois ans. « C’est vraiment une superbe vitrine pour notre groupe » précise le dirigeant. Secundo, un contrat avec Airbus pour la livraison de 11 000 mètres carrés de constructions modulaires, principalement dans le cadre du développement de l’Airbus A350. Tertio, une vente de sept barges à Lafarge Granulats. Voilà qui laisse augurer un exercice en croissance pour le groupe.

Reste à savoir ce que fera TOUAX en termes de rentabilité. « Je préfère ne pas donner de guidance sur 2012 » me dit pourtant Raphaël Walewski. Il préfère également ne pas me donner d’indications sur 2011, si ce n’est pour me dire que la rentabilité devrait augmenter. D’après moi, la rentabilité opérationnelle serait autour de 10% sur 2011 avec une rentabilité nette autour de 4%. Pourquoi un tel écart ? Voici ce que m’explique le gérant : « Notre activité a de tout temps utilisé les leviers de la dette, ce qui veut dire un fort gearing. Mais nous sommes peu leveragé par rapport aux acteurs du leasing ». Le leasing, justement, dépasse les 210%. C’est pour cela qu’il y a beaucoup de frais financiers et, qu’entre le résultat opérationnel et le résultat net, il y a une telle différence.

La Bourse, depuis quelques jours, semble redécouvrir les vertus TOUAX, qui vient de reprendre 10,2% en une semaine et ne perd plus que 20% en un an. Mais il y a encore du potentiel. « Nous valons moins que nos capitaux propres, actuellement de 145 millions d’euros ! » ; avec une capitalisation boursière de 136 millions d’euros, la société est fortement décotée.

Mais ce n’est pas la seule raison d’acheter la valeur

D’abord le dividende* devrait encore atteindre 1 euro (rendement assez intéressant de 4,2%) avec deux distributions : en janvier et en juillet.

Ensuite, ses ratios boursiers demeurent encore attractifs avec notamment un PER de 7,5.

Ajoutons que la valeur est très liquide avec un flottant estimé à 47%. En effet, la famille Walewski détient 31% de la société aux côtés du fonds Sofina (15%) et de Salvepar (6%).

On est clairement dans un cas de figure intéressant pour l’investisseur particulier : une small cap peu chère, très liquide et avec un upside intéressant.

Le risque qui pèse sur la valeur ? Ce que tout le monde vous dit, dans la presse mainstream : le monde industriel va entrer dans une très forte récession et les activités de TOUAX vont être touchées de plein fouet. Franchement, je n’y crois pas. Les Etats-Unis sont sur le chemin d’une belle reprise, la Chine ralentira sans faire de vagues et l’Europe stagnera avec une Allemagne en croissance de 0,5%.

* Décryptage : dividende 
le dividende correspond au versement d’argent que peut recevoir chaque détenteur d’actions d’une entreprise. Le montant du dividende, identique pour chaque action détenue, est prélevé sur le bénéfice net ou sur les réserves de la société. Une entreprise, passagèrement en difficulté, peut décider de maintenir le dividende ou de le passer. En tout état de cause, le versement n’est pas automatique et relève d’une décision de l’assemblée générale des actionnaires. Il peut arriver que la direction propose de verser le dividende à la fois en numéraire (en argent) ou bien en actions, ce qui lui évite de débourser des montants souvent importants. Mais les actionnaires sont de plus en plus réticents à cette formule et préfèrent toucher de l’argent.

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

6 commentaires pour “TOUAX, un beau dynamisme industriel”

  1. […] semaine dernière, je vous envoyais une eletter consacrée à Touax (FR0000033003) suite à ma rencontre avec le […]

  2. […] Mercredi ce sera au tour d’Itesoft (FR0004026151) ou encore de Touax (FR0000033003) que je vous ai présenté il y a quelques semaines. […]

  3. […] Le 9 février dernier, je vous ai présenté cette société en vous précisant que j’attendais 10% en marge opérationnelle et 4% en marge nette. […]

  4. […] vous ai présenté Touax (FR000033003) il y a quelques mois. A l’occasion d’un déjeuner hier, j’ai pu me rendre compte […]

  5. […] vous ai présenté Touax (FR000033003) il y a quelques mois. A l’occasion d’un déjeuner hier, j’ai pu me rendre compte […]

  6. […] attention, la faiblesse de la croissance pourrait avoir un effet négatif sur la rentabilité. J’aime beaucoup ce dossier que je vous ai présenté mais je pense qu’il faut rester à l’écart.  Imprimer cet article […]

Laissez un commentaire