Thales se défend plutôt bien !

Rédigé le 20 octobre 2009 par | Big caps Imprimer

Bon.

Je ne vous apprendrai rien, Thales est un acteur majeur de la Défense, de l’Aéronautique et de la Sécurité. Il s’agit de l’ex-Thomson-CSF, et de l’un des derniers sortants de notre bon vieux CAC40.

Thales : une valeur défensive

Parmi ses atouts, avec 75% de ses ventes réalisées avec des gouvernements ou des institutionnels à travers des contrats longs, Thales représente la valeur la plus défensive du secteur dans un contexte économique somme toute encore incertain.

Aussi, à l’échelle mondiale, les budgets de Défense des pays n’appartenant pas à l’OTAN sont en forte croissance. L’électronique de Défense connaît un essor très rapide dans le monde entier, lié notamment à la crainte des attentats.

Enfin, Thales peut se prévaloir d’une diversification de sa base de clientèle grâce à son implantation multidomestique.

Un nouveau produit lancé

Côté actualité, on a appris mardi dernier que le groupe Thales lançait un nouveau module de sécurité, répondant au nom très parlant de payShield 9000 ; ce module de « prochaine génération » aura pour but de faire face à l’explosion des volumes de transaction. Il est en effet conçu pour la sécurisation des cartes de paiement ainsi que pour protéger de nombreuses applications financières.

Thales met en avant que le payShield 9000 présente les meilleures performances de l’industrie, avec une capacité de transactions pouvant aller jusqu’à 15 000 opérations par seconde (TPS).

Thales sur le plan de l’analyse technique

D’un point de vue technique maintenant, la chute initiée en juin 2007 avec la crise et qui aura pris place au sein d’un large canal descendant est désormais terminée. Par ailleurs, le récent net passage au-dessus du seuil de résistance clé des 34,50 euros (qui avait contenu les pressions acheteuses à trois reprises auparavant) est de fort bon augure pour la suite des événements.

Thales

Aussi, sans écarter un repli initial vers les 32,70 euros (soit le retracement classique de 38,20% du rebond actuel) et tant que le niveau de support clé des 30,65 euros n’est pas clairement enfoncé (soit ici le fort ratio de 61,80% du même rebond), une nouvelle vague de hausse est attendue en direction des plus-hauts de juin 2007 situés autour des 47 euros. Ce scénario reste à confirmer cependant avec le passage au-dessus de la résistance majeure intermédiaire située sur les 40,40 euros ; niveau qui avait contenu les cours en janvier 2006 puis en septembre.

Alternativement cependant, la franche cassure des 30,65 euros conduirait à un cinquième test du très fort palier de soutien situé autour des 27,40 euros. Seul l’enfoncement de ce niveau pourrait réinstaurer la tendance baissière de plus long terme.

Mots clé : - - - -

marc-dagher
marc-dagher

Laissez un commentaire