Tesla ne participe plus au rebond de Wall Street

Rédigé le 28 mars 2018 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Tesla rechute de -8.5%, sous les 300$, soit l’une des plus fortes baisses du Nasdaq ce mardi.

De nombreux investisseurs commencent à donner du crédit aux thèses alarmistes de John Thompson, directeur des investissements chez Vilas Capital Management.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’un avis objectif de la part de M. Thomson, qui est « short » sur Tesla et déclare que le constructeur « sans aucun doute, au bord de la faillite, pourrait  s’écrouler dans les trois, six mois à venir, à moins de lever d’importantes quantités de fonds en urgence (il serait question de 8Mds$, NDLR) auprès des banquiers de Wall Street et d’investisseurs privés ».

Tesla disposait encore de 3,4Mds$ de trésorerie à fin 2017 mais « consomme » 1Md$ de cash par trimestre : ses caisses seront bientôt vides (d’ici l’automne).

Le problème, c’est que Tesla peine à fabriquer plus de 900 « Model-3 » par semaine, alors que l’objectif était de 5.000 dès fin 2017. De plus, la demande pour ses anciens modèles « S » et « X » participe à la réduction des flux nécessaires au remboursement de sa dette.

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : -

Laissez un commentaire