Télécoms : le retour des défensives ?

Rédigé le 10 décembre 2012 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Indices au plus haut : votre vigilance doit l’être aussi
Les marchés sont vicieux. C’est toujours quand on a l’impression que le marché est calme que le risque d’avoir une correction significative augmente — de la même manière que c’est quand tout le monde panique qu’il faut acheter !

La situation de ces derniers mois est paradoxale. La croissance est proche de zéro, les dettes s’accumulent des deux côtés de l’Atlantique, la Chine ralentit… Et pendant ce temps, le marché est revenu à proximité de ses plus hauts de l’année, comme je vous en ai parlé dans mon dernier billet.

Aujourd’hui, je voudrais zoomer un peu et passer des indices aux secteurs. En effet, à mon avis, le potentiel se réduit à court terme sur les indices, mais la situation est différente sur certains secteurs bien précis. Dans un contexte qui devrait devenir plus volatil et plus risqué dans les prochains mois, il s’agira de se positionner pour prendre des mouvements de baisse de préférence, proche des résistances.

A l’inverse, d’autres secteurs qui ont fait moins bien depuis des mois pourraient tirer leur épingle du jeu : les valeurs défensives. Il ne serait pas surprenant que certaines de ces valeurs progressent même dans un marché qui corrige.

Turbulences boursières, volatilité, retournements inattendus, krachs…

PERTES INCONTROLABLES : PLUS JAMAIS CA !

Vous pouvez maîtriser les marchés — et votre portefeuille… et cela en seulement 20 minutes par semaine. Cette vidéo vous explique comment faire…

En tout cas, si la configuration de certains secteurs qui ont fortement rebondi se dégrade ces dernières semaines, d’autres s’améliorent un peu techniquement, comme le secteur des télécoms que je vous propose de voir aujourd’hui.

Un secteur qui n’est pas en phase avec le marché

Graphique du secteur des Télécoms
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Bizarre, non ? Alors que les indices ont pris plus de 20% depuis leur plancher annuel, le secteur des télécommunications européens est quasiment au niveau de ses plus bas. Comme souvent dans les phases de progression, les valeurs financières ou cycliques ont tiré le marché. Si nous sommes en fin de cycle, au moins à court terme, comme je le pense, il faut donc s’intéresser à ce type de secteurs pour éventuellement les vendre (c’est par exemple ce que je ferai dans le cadre de mon service, Levier7 : si vous voulez en savoir plus sur ces arbitrages et recevoir mes prochaines recommandations, continuez votre lecture…).

Et à plus court terme ?
Techniquement, plus que la baisse dans un marché qui progresse, c’est le récent rebond qui est intéressant. En effet, l’indice sectoriel des télécoms s’est repris sur une zone de support à 222 points il y a quelques jours.

Sur les indicateurs mathématiques, le RSI à 14 jours s’est rapproché d’une zone de support horizontale à 29. Il a même devancé les cours, qui ont fait un plus bas en divergence haussière avec l’indicateur avant de se reprendre. Sur le momentum en bas du graphique ci-dessus, on note également un net redressement montrant l’amélioration de la situation du secteur à court terme. L’indicateur est ainsi repassé au-dessus d’une zone proche de 1 devenue support horizontal.

A moyen terme, la zone de support sur laquelle nous avons rebondi se situe 10% au-dessus des plus bas de 2009, à 199 points. A cette échelle, tant que nous sommes au-dessus de cette forte zone de support, un rebond est probable à plus court terme, proche des 222 points.

On profitera d’un repli à proximité de ce support à court terme pour se positionner à l’achat et viser un rebond en direction des 238 points, qui permettra de retracer environ 50% de la vague de baisse précédente depuis septembre.

Ensuite, il est possible que les télécoms continuent à surperformer d’autres secteurs en fonction de l’évolution du marché.

Mots clé : -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire