Technicolor : des raisons d’y croire encore ?

Rédigé le 7 septembre 2010 par | Big caps Imprimer

Par Mathieu Lebrun analyste et responsable d’un service de trading sur CFD

Après m’être attardé sur le cas de Nicox la semaine dernière, je continue mon petit tour des « penny stocks » avec cette semaine un candidat dont vous avez souvent entendu parler : Technicolor.

Ex-Thomson, la société — qui a frôlé la faillite — sort d’une restructuration difficile. Nouveau nom, nouveau départ, si les clients lui font à nouveau confiance pourquoi pas le marché ?

Une restructuration qui commence à se faire sentir et de nouveaux clients captés
Fin juillet, le groupe est redevenu bénéficiaire au cours du premier semestre 2010. Le spécialiste de l’audiovisuel a en effet enregistré un bénéfice net part du groupe de 96 millions — contre une perte de 325 millions un an auparavant. Les restructurations commencent donc à porter leurs fruits.

Cependant, tout n’est pas encore gagné. En effet, le chiffre d’affaires des six premiers mois (1,5 milliard d’euros) s’affiche encore en recul de plus de 18% sur un an glissant. Toutefois, la direction se montre confiante pour la fin de l’exercice. Elle s’attend en effet à voir son activité du deuxième semestre progresser — par rapport au second semestre 2009 –, grâce à la conquête de nouveaux clients.

Technicolor a ainsi signé des accords avec l’opérateur télécoms américain Verizon dans les passerelles haut débit et avec le groupe de télévision payante DirecTV dans les décodeurs. En fin de semaine dernière, la signature d’un nouveau contrat avec Bouygues Telecom vient appuyer les commentaires optimistes de la direction.

Un changement de tendance s’amorce… et il commence également à être visible sur l’évolution du cours de Bourse.

Frémissement graphique
Depuis le 23 juillet, le titre temporise au sein d’une figure de réflexion en triangle — en pointillé sur le graphique. A court terme, le titre vient de franchir une ligne de résistance descendante de moyen terme. Cela confirme un début de retour de l’intérêt acheteur.

Graphique de Technicolor
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Les indicateurs techniques journaliers militent également dans le sens de la hausse. Ainsi, l’oscillateur RSI vient de repasser en territoire positif et sort surtout par le haut du canal de consolidation horizontal.

Autre élément d’importance — un peu similaire à ce que l’on observe sur Nicox d’ailleurs –, on remarque un net resserrement des bandes de Bollinger à plus court terme (intraday — non visible sur le graphique). Ce constat est souvent un signe avancé d’un prochain mouvement impulsif.

Des perspectives haussières
On constate depuis la fin de semaine dernière plusieurs éléments intéressant. Tout d’abord, le titre n’a pas fait de nouveau plus bas le mois dernier — alors que le marché s’enfonçait dans le rouge. Deuxièmement, le titre semble en mesure de franchir à la hausse sa moyenne mobile à 20 jours. Aussi, cela ne fait à mon sens que renforcer les probabilités d’une sortie par le haut.

Dans ces conditions, tant que les 3,68 euros ne sont pas enfoncés, une sortie haussière semble le plus probable. On visera 4,70 euros comme première cible. Ce niveau correspond en effet à l’objectif théorique de sortie du triangle de consolidation évoqué précédemment — projection de Fibonacci de 100% de la base reportée depuis le point de sortie. En extension, le titre pourrait même rallier les 4,95 euros.

Mots clé : - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire