Technicolor à la relance

Rédigé le 3 octobre 2018 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Mid et Small Caps Imprimer

C’est, sans conteste, l’un des grands flops de l’année. Abonné aux publications décevantes – et souvent assorties d’avertissements sur résultats –, Technicolor (FR0010918292-TCH) signe toutefois la plus forte progression du SBF120 ce mardi.

Vers 14h20, l’action du spécialiste des techniques de l’image s’envole même de quelque 19,2% à environ 1,25€. Il lui en faudra évidemment beaucoup plus pour ne plus faire partie des penny stocks, ces fameuses valeurs qui cotent autour de 1€ (mais qui, pour certaines, n’en présentent pas moins de nombreux atouts. Eric Lewin s’apprête d’ailleurs à lever le voile sur certaines d’entre elles), mais cette flambée ramène la capitalisation boursière de Technicolor à des niveaux plus… « décents », autour de 520 M€.

Au surplus, le titre ne perd plus « que » 56% depuis le 1er janvier.

Cours de Bourse de l'action Technicolor (graphique)

Cliquer sur l’image pour agrandir

Plusieurs analystes estiment que le (re)bond de ce mercredi est d’ordre technique, mais aussi spéculatif. A en croire le compte Twitter spécialisé d’Android TV Rumors, dont les assertions ont été reprises hier par le site Phoneandroid.com, Technicolor aurait en effet été choisi par l’opérateur Bouygues Telecom pour fabriquer sa nouvelle « Bbox », dont le lancement est prévu pour l’an prochain.

Le retour des parias de la cote

Dans un registre moins spécifique, l’attention de certains intervenants semble se focaliser sur des titres récemment survendus. Rubis (FR0013269123-RUI) ou encore Faurecia (FR0000121147-EO), deux valeurs qui ont été chahutées ces dernières semaines, en raison de son exposition à l’Iran et à la Turquie pour la première, à cause de la guerre commerciale pour la seconde, figurent en effet elles aussi parmi les plus fortes hausses du SBF120.

Alors, Technicolor, qui fait partie des valeurs les plus vendues à découvert de l’indice et n’a pas versé de dividende l’an passé, a-t-elle mangé son pain noir ? Sommes-nous aux prémices d’une longue séquence haussière ? Le titre se paie sur un PER de 9 aux cours actuels, ce qui n’est pas très cher, mais les déconvenues ont été tellement nombreuses qu’il me semble prématuré de revenir sur ce dossier…

Je m’attends aussi à ce que l’action replonge au cas où Bouygues Telecom confierait la conception de sa future box à un autre prestataire…

L’Euronext CDP Environnement France EW, encore un nouvel indice à la Bourse de Paris !

Guillaume Duhamel
Guillaume Duhamel

Guillaume Duhamel suit l’actualité boursière au quotidien depuis plus de 5 ans. Historien diplômé de l’Université de Paris IV-Sorbonne et journaliste de formation, passé également par le sport et le développement durable, il voue un intérêt particulier aux small et midcaps, ainsi qu’aux secteurs de l’énergie et de l’aéronautique

Mots clé : - -

Laissez un commentaire