La tech émet quelques signaux de faiblesse à Wall Street, l’immobilier… aucun !

Rédigé le 30 juillet 2018 par | Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, Statistiques et données macro, US Imprimer

Wall Street entame la semaine sur une note de lourdeur : ce n’était pas évident à 15h30 (du fait d’écarts étriqués) mais les pertes se creusent sur le Nasdaq (-0,8%), qui aligne une troisième séance de repli consécutive et semble nous rejouer le même scénario que du 21 au 23 juin, avec une identité de structure sur trois semaines assez troublante.

Comme si les algos étaient programmés pour reproduire à l’infini la même structure fractale, quel que soit l’environnement conjoncturel ou géopolitique (voir notre flash spécial « Prise de position à la vente sur le Nasdaq 100″ sur la lettre Béchade Confidentiel ce 30 juillet).

La « conjoncture » aujourd’hui, c’est le torchon qui brûle entre la Maison-Blanche et la presse (voir notre chronique du jour) et c’est un marché immobilier qui reste vigoureux : les « promesses d’achat » (appelées aux Etats-Unis « ventes en attente » de logements neufs) ont progressé de 0,9% en juin selon la NAR (contre 0,8% attendu).

Le marché demeure caractérisé par une pénurie relative de biens et une demande forte de la part des 1% les plus riches (à la recherche de revenus locatifs).

Une évolution intéressante : les acheteurs étrangers ont réduit leurs achats de 20% en un an (ils ne comptent plus que pour 8% des transactions, contre 10% l’an passé à pareille époque… mais continuent de cibler les biens du segment « haut de gamme »).

Production industrielle, immobilier… plusieurs voyants repassent au vert en juillet aux Etats-Unis

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire