Taux négatifs au Japon : Vers une nouvelle fuite en avant ?

Rédigé le 14 septembre 2016 par | Taux & Devises Imprimer

Des collègues de Haruiko Kuroda (parton de la Bank of Japan, ou BoJ) se sont exprimés il y déjà plus de 6 mois pour critiquer – et même dénoncer – l‘inefficacité des taux négatifs.

La BoJ avait envoyé des signaux laissant penser qu’elle commençait à prendre conscience que sa politique monétaire présentait plus d’inconvénients que d’avantages – avec notamment un risque de désintégration du secteur financier – mais le temps passe… et la croissance ne redémarre pas (ne parlons même pas de l’inflation).

Les marchés commencent à gémir, les taux se tendent… alors la pression monte pour que la BoJ « fasse quelque chose ».

Y a-t-il eu des discussions en marge de Jackson Hole avec la BCE et la Fed ?

C’est fort probable… et en tout cas, cela expliquerait ces articles dans la presse nippone qui évoquent un abaissement du principal taux directeur japonais de -0,1 à -0,2%.

Totalement inutile et inefficace… mais peut-être que la BoJ s’est fait tordre le bras par Draghi et Yellen.

De toutes façons, c’est la preuve que la seule stratégie monétaire envisagée, c’est la « fuite en avant » en territoire inconnu, avec le Japon en éclaireur… ou plutôt, façon Kamikaze.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire