La Bourse au quotidien

Analyses et conseils boursiers indépendants

Taux : et si les banques centrales perdaient la main ?

Par Gilles Leclerc16 Nov 2016

Une tension sur les taux ne peut longtemps rester sans effet sur les indices. Philipe Béchade vous l’expliquait hier dans sa vidéo. 

En cas de hausse des taux, le marché et les banques centrales peuvent rétropédaler pour essayer de soutenir artificiellement les indices. Mais si les taux éternuent et que l’obligataire s’enrhume… alors c’est une toute autre histoire. On change de galaxie : les montants nécessaires pour soutenir un marché obligataire sursaturé de montagnes de dette sont tels que le petit discours mi-rassurant, mi-attentiste auquel nous ont habitués les banques centrales ne suffira pas.

Or les taux d’intérêt continuent de se tendre. Des deux côtés de l’Atlantique. En gros : ça commence à être très chaud les marrons.

Habituellement je suis le Bund, le 10 ans allemand ; et je vais y revenir aujourd’hui. Mais  en plus, nous allons nous concentrer sur ce qui est en train de se passer du côté du 10 ans américain car c’est assez exceptionnel. Et Bund et TNote sont complémentaires.

Et si vous voulez mon avis, le « focus » sur les taux ne fait que commencer.

Du côté Européen d’abord : le contrat sur le Bund en chute (= rendements en hausse)

Comme d’habitude, nous allons prendre le Future sur le Bund. Je rappelle brièvement l’un des principes concernant les Futures sur taux : Si les taux (rendements) baissent, alors le Future associé monte.
Et inversement : toute hausse des taux entraine une baisse du Future.

Mi-septembre, je vous disais dans cette analyse qu’il y avait un très fort risque de retournement à la baisse du Bund. Le Future Bund cotait à 168 $ et mon premier objectif (le support « S ») était donné à 160 $ (rectangle horizontal vert).

BUND

A l’époque, cela pouvait peut-être paraitre pour un peu « gonflé » de se positionner short sur le Bund. Toujours est-il que nous avons eu raison et que notre objectif est atteint.

Cela m’étonnerait énormément que la BCE n’intervienne pas rapidement d’une façon ou d’une autre pour défendre ce niveau. Car comme je vous le disais, si ce niveau est réellement enfoncé, alors le risque de baisse du Bund Future se situe à 154 $ (segment violet horizontal). Cela voudra dire que la BCE perd le contrôle. Que les taux continuent de monter et là, cher ami, ça risque de secouer très fort sur les marchés.

Permettez-moi juste d’introduire un paramètre technique : l’indicateur de tendance MACD et ma façon de l’utiliser à l’aide des axes de propagation. Ce système, que j’ai développé moi-même, est ultra simple et permet de trouver d’excellents points d’entrée. Vous pouvez le découvrir et apprendre à l’utiliser car j’ai réalisé quelques webinaires (disponibles ici) sur le sujet.

Pour simplifier, une fois qu’un axe (le segment vert) est identifié sur la MACD, attention aux retournements qui se matérialisent et leur impact sur les prix (mis évidence par les barres verticales vertes).

Or, nous sommes aujourd’hui au contact de ce support sur la MACD (pastille orange). Alors faites-moi confiance : si cet axe de propagation casse, il y aura une TRES FORTE probabilité que la tendance haussière du Bund prenne fin (donc fin de la tendance de la baisse des taux).

Et ça, ce n’est pas une mince affaire…

Sauf à être un pro, je ne conseille à personne de s’aventurer sur ce genre de marché : la moindre erreur coûte très cher. Par contre, vous devez absolument suivre l’évolution du Bund et prier pour son rebond — ou vous préparer à la cassure du support des 160 $.

De l’autre côté de l’Atlantique, le T-Note aussi est prêt à céder

C’est la première fois que je partage avec vous mon analyse graphique et technique du 10 ans américain (le Future, encore une fois). Mais vous allez voir que tout est assez limide.

TNOTE

D’abord, vous voyez qu’il y a deux canaux. Tous les deux haussiers.

  • Le premier (bleu) est un canal de « très long terme ». L’analyse graphique laisse peu de doute et permet de trouver des points d’intervention particulièrement pertinents (flèches rouges et vertes sur le support et la résistance de ce canal) pour jouer ce canal.
  • Le deuxième canal – et c’est celui qui nous intéresse à plus court terme – c’est le vert. Ici aussi, les points d’intervention potentiels apparaissent clairement (petites pastilles orange). Actuellement, nous sommes pile sur le support de ce canal.

Cassera ou pas ?

La situation est très tendue. Car si ce support casse,  l’objectif est le support du canal bleu (qui passe actuellement autour de 120 $).

En fait, nous sommes pile sur les supports qui détermineront si oui ou non nous basculons dans le krach obligataire. S’ils tiennent, ça passe : il n’y a aura eu qu’une tension sur les taux et une consolidation sur les contrats à 10 ans allemands et américains.

Mais si ces supports cèdent… cela voudra dire que les rendements des taux s’envolent et là… difficile de croire que l’économie le supportera. Les marchés n’encaisseront pas le choc.

Pour résumer :

  • Les premiers objectifs baissiers sur les Futures Bund et 10 ans US sont atteints ;
  • Les deux se trouvent sur des niveaux de supports extrêmement importants à surveiller car s’ils cassent, la belle mécanique de baisse des taux qui a porté les marchés d’action à ces sommets prendra fin.

En clair et en décodé : ça sent le sapin.
D’un autre côté, normal. C’est bientôt Noël.

Gilles

photo auteur

Gilles Leclerc

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Voir les articles de Gilles Leclerc

Infos Bourse, News & Opportunités

Suivez nous sur Facebook

Retour en haut

Si vous souhaitez recevoir des informations en exclusivité sur les IPO, OPA, augmentations de capital et autres opérations financières des partenaires de La Bourse Au Quotidien, inscrivez-vous ici :