Tant que le Bund va, tout va. Oui mais…

Rédigé le 13 janvier 2016 par | Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Taux & Devises Imprimer

Le CAC rebondit sur le support graphique dont je vous parlais en fin de semaine dernière. J’update d’ailleurs mon analyse sur le CAC40 à la fin de cet article, mais avant, il me semble important de passer par l’analyse du Bund pour venir compléter nos anticipations sur l’indice français.

Alors, ce rebond du CAC : Feu de Paille ou feu de joie ?

Franchement, à part Mme Irma et sa boule de cristal, je ne connais pas grand monde capable de prédire l’avenir.

L’analyse technique nous à permis de cibler des niveaux (de rebond potentiel, ou de cassure entraînant des baisses), elle nous donne des indications, des probabilités grâce à des indicateurs (sur la force du mouvement détecté, sa vitesse, sa puissance, dans quel cycle nous nous trouvons). C’est son job. Pas de prédire l’avenir. Mais en faisant bien votre travail d’analyste, vous mettez plus de chance de votre côté d’avoir une analyse juste et pertinente. Donc de bien vous positionner sur les marchés.

D’une manière générale, on sait que tant qu’un support est préservé, à court terme, c’est « no panic ». Pour l’instant, comme on dit dans le Sud Ouest, « le canard est est toujours vivant ». Ca rebondit, même si quelques plumes ont volé au passage. Or aujourd’hui, sur le CAC40, ce support oblique dont je vous parlais a fonctionné et les cours ont rebondi.

L’un des arguments qui me poussaient à vous parler de ce support, c’est le Bund, le taux d’emprunt à 10 ans allemand. L’équivalent de notre OAT.

Comment interpréter le graphique du Bund ?

Vous vous souvenez peut-être du buzz initié par Bill Gross au printemps dernier. L’ex-gérant du plus gros fonds du monde Pimco annonçait qu’il s’apprêtait à réaliser le « casse du siècle » (en réalité, il devait déjà avoir pris position) en shortant le Bund.

graphique du BUND

Nous avions alors décrypté sa stratégie ici et les conséquences qu’une attaque du Bund aurait. Dans mon analyse, j’en profitais pour vous rappeler les rouages des relations inter-marchés entre les taux et les marchés actions. Ce que vous devez retenir, aujourd’hui, c’est que :

L’analyse technique du Bund nous avait donc permis de cibler précisément le moment de l’attaque sur le Bund (flèche rouge sur le graphe) et de nous préparer à shorter le CAC qui évoluait alors en pleine tendance haussière et sur ses plus-hauts.

Donc en résumé, sans signe de tension sur le Bund, à priori, pas de panique sur les marché européens – CAC40 inclu.

Or le graphique nous montre que le Bund est solidement ancré dans son canal haussier (vert). Pas de tension sur le Bund. Donc à priori, la chute des marchés devait se stabiliser. Voilà pourquoi je croyais assez fortement à la pertinence du support sur le CAC40.

Ce que nous enseigne le Bund aujourd’hui

  1. À mon humble avis et malgré les distorsions induites par la BCE qui s’évertue à fausser les mécanismes de marché, tant que le Bund Future évoluera dans son canal haussier, il n’y aura pas de tendance baissière sur les marchés d’actions. De grosses corrections, de la nervosité, des portes de saloon algorithmiques, Mais pas de tendance lourde baissière de moyen terme.
  1. Par contre : ATTENTION ! Vous avez vu où se situe le Bund Future ?! Il est en plein sur la résistance graphique (rectangle rouge horizontal). Sur les mêmes niveaux qu’au printemps dernier ! Donc, comme au printemps dernier : attention à tout signal de retournement intervenant dans cette zone.

Les mêmes causes pouvant entrainer les mêmes effets, un signal baissier sur cette résistance entraînerait un signal d’alerte sérieux pour le CAC.  A surveiller avec la plus grande attention comme vous l’avez compris.

Donc, on marche sur des œufs : un pied sur l’accélérateur, l’autre sur le frein.

En attendant, je vous laisse consulter l’update du CAC40 que je viens de publier.

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire