Y aurait-il donc quelqu’un de lucide à la BoJ ? Vite, offrons-lui une année sabatique !

Rédigé le 3 septembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Une voix dissidente vient de se faire entendre au sein de la BoJ (Banque Centrale du Japon) ce matin et qui gâche le plaisir de la dégustation le 1er bon chiffre économique nippon de l’été (l’indice mensuel Markit/Nikkei des directeurs d’achat grimpe à 53,7, contre 51,2 en juillet).

Le dissident – heureusement un cas unique au sein de la BoJ ! – s’appelle Takahide Kiuchi et il vient de déclarer que « le taux d’inflation japonais serait actuellement coincé près de zéro et qu’il est peu probable qu’il puisse atteindre 2% dans un avenir prévisible, ni même d’ici 2017 », ce qui constitue un parfait contrepied des anticipations du patron de la BoJ, Haruhiko Kuroda.

Takahide Kiuchi ne décèle « aucun changement significatif dans les perspectives de revenu réel » et pronostique que « le sentiment du consommateur restera négativement affecté. »

Il renforce la conviction de certains économistes qui constatent que l’économie nippone s’est contractée d’avril à juin et que cette tendance se confirme cet été en raison de la faible consommation et des exportations. Il juge donc l’estimation d’une croissance de +0,5% de la BOJ trop optimiste du fait du ralentissement économique de la Chine et de son impact négatif sur la production et l’emploi dans le secteur manufacturier.

Takahide Kiuchi se montre également sceptique sur la « reprise » de l’investissement des entreprises, lesquelles se montrent désormais très prudentes vu la dégradation généralisée de la conjoncture en Asie et l’épidémie de dévaluation des devises des pays concurrents du Japon.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire