retraits

Après un record absolu de flux vers les actions en 1 mois, record absolu de retraits de capitaux en une semaine !

Rédigé le 9 février 2018 par Philippe Béchade | Non classé

Il y a une semaine, Wall Street se réjouissait d’un afflux historique de liquidités (+68Mds$) sur les actions américaines. Mais une nouvelle enquête de Lipper/Thomson Reuters révèle que les investisseurs US ont fait des retraits d’un montant de 24Mds$ des ETF.

Commandes de biens durables aux Etats-Unis : sans importance

Rédigé le 25 août 2016 par Philippe Béchade | Algos, Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses

Un rebond de +4,4% des commandes de biens durables aux Etats-Unis en juillet. Ça, c’est une bonne nouvelle ! Surtout qu’après -3,9% en juin, le rebond anticipé était de +3,4%. Les commandes de biens durables US… sont absolument sans importance. Mais en fait non. Si l’on s’en tient à la […]

Vous l’imaginez bien, vous, l’explosion de la bulle ? C’est ce qui vous sauvera !

Rédigé le 21 avril 2016 par Philippe Béchade | Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses, VIX

La Banque centrale européenne (BCE) se réunit aujourd’hui, jeudi 21 avril 2016, à Francfort et publiera un communiqué de presse après la réunion. Pas de suspens pour cette séance de questions-réponses, qui relève de la routine. Les grandes annonces sont réservées aux rendez-vous trimestriels de mars, juin, septembre puis décembre, […]

Partie de Poker : qui mène le jeu ?

Rédigé le 31 mars 2016 par Philippe Béchade | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses

Impossible d’y avoir échappé. Tous les commentateurs, sur toutes les chaînes financières et dans toutes les langues, ont fait leurs gros titres sur le Dow et le S&P revenus à 3% de leurs records absolus. Le Dow Jones inscrit sa meilleure clôture depuis le 16 décembre.

Passez à l’achat sur les bancaires

Rédigé le 9 septembre 2011 par Philippe Béchade | Big caps

Il apparaît aujourd’hui plus difficile de faire acheter une valeur bancaire européenne à un gérant d’OPCVM que de faire avaler une amanite phalloïde à un mycologue chevronné. Pour exprimer sans détour notre vision des choses et planter le décor, une correction de -50% des principales banques inscrites au CAC 40 intègre un scénario pire que la faillite de la Grèce.

Comment profiter de la ruine du (mauvais) spéculateur

Rédigé le 16 juin 2009 par Marc Mayor | Autres indices

D’abord, il y a eu la mode des fonds indiciels cotés (appelés également trackers, Exchange Traded Funds — ou ETF): il s’agit d’OPCVM indiciels cotés comme une action et adossés à un indice. Les investisseurs se sont jetés dessus : il était désormais possible d’acheter de l’or comme une action, sans avoir à choisir un gérant de fonds ni avoir à toucher des contrats à terme. Si l’or montait de 30% sur l’année, l’investisseur ayant acheté un tracker adossé au prix de l’or gagnait 30%.