Surveillez la sortie du triangle sur le Cac 40

Rédigé le 29 janvier 2008 par | Big caps Imprimer

Après un début d’année 2008 où l’odeur du souffre règne sur les marchés, il me semble qu’une petite analyse ne serait pas superflue pour vous aider à naviguer entre les nombreuses épaves qui flottent au-dessus de la face du marché depuis de nombreux mois.

Auparavant, je vous avoue une chose : en plus d’aimer les voitures de sport, j’adore les marchés baissiers ! Je sais, je sais… je fais de mon mieux pour cacher mon enthousiasme quand les marchés décrochent, mais les collègues me regardent toujours de travers.

Etes-vous un Trader gagnant ou perdant ? Quand tout le monde voit une fin du monde imminente et que la panique générale embrase le marché, c’est là qu’il faut savoir rester de marbre pour profiter des meilleures opportunités. Car ce que je recherche avant tout, comme vous certainement, ce sont de fortes variations qui nous offrent de belles opportunités de trading. Adrénaline, potentiel de gain, analyse du risk/reward et maîtrise de soi : c’est ce que j’aime particulièrement dans le trading et surtout sur des produits aussi réactifs que les warrants… et encore plus dans un marché baissier ! Vous voyez de quoi je parle ? Parfait ; nous allons donc pouvoir travailler ensemble.

Beaucoup de traders ont laissé des plumes dans cette nouvelle vague de baisse. Ne s’improvise pas trader qui veut ! Cela demande de l’expérience, de la maitrise des graphes, des signaux, de savoir faire le tri quand justement, on est submergé de signaux… Or avec la hausse continuelle des marchés, certains avaient cru qu’avec quelques notions d’analyse technique et trois gains à la clé, ils pouvaient se dire trader. Aïe… une bonne baisse des indices, quelques bons vieux supports pulvérisés et c’est là qu’ils se rendent compte que ce n’est pas si facile !

L’exemple à ne pas suivre C’est justement ce qui est arrivé à mon voisin de l’immeuble d’en face qui a été englouti à tout jamais par la dernière déferlante du marché. Depuis, il est devenu célèbre, et pas seulement en France, mais dans le monde entier. Un certain Jérôme Kerviel… (vous voyez qui ?) Dans mon quartier, il est devenu la Star, tout le monde parle de lui.

J’avais l’habitude de le croiser certains jours rue Madeleine Michelis – entre la porte Maillot et la Défense, pour ceux qui connaissent le coin. C’était probablement un bon informaticien super bidouilleur, mais pour ce qui est du trading… il est l’exemple flagrant que l’on peut se ruiner. Est-il pensable qu’à ce niveau, il ait tout vendu dans la panique ? Vous avez vu qu’en quelques jours le Cac 40 a perdu un peu plus de 17%. Comme je vous le disais, pris par la panique, il est très difficile de bien réagir ; et évidemment, à posteriori, il est facile de bien d’analyser les données que l’on a reçues…

Mais que voulez-vous : j’adore ces marchés mouvementés et peut-être est-ce parce que je me sens à l’aise dans un trend baissier que j’arrive plus facilement à garder la tête froide. Quoi qu’il en soit, au plus fort de la baisse, je conseillais à mes lecteurs de 100%Warrants de prendre des positions et nous faisions des gains de 50% sur le Put Veolia, de 108% sur le Put Société Générale (avant l’annonce des 7 milliards de perte !), de 54% sur le Put BNP, etc. etc. etc.

Donc pour vous éviter de vous retrouver en banqueroute financière et de ruiner toutes vos économies, je vous propose aujourd’hui de faire le point sur quelques bases d’analyse technique. Et vous verrez qu’il était pourtant assez facile d’anticiper cette baisse magistrale.

La baisse était visible dans les graphes ! Il n’était pas très compliqué de suivre les différentes phases de baisse de ces derniers mois. Je vais prendre l’indice CAC 40 comme exemple. Décortiquons donc la tendance en cours par le biais de l’analyse graphique. On dit souvent qu’une image en dit beaucoup plus qu’un long discours ; alors, appliquons, allons-y en image !

Le retournement à la baisse du Cac 40 Le Cac 40 s’est retourné à la baisse fin juillet 2007 après quatre années et demi d’une tendance haussière. Comment aurions-nous pu accompagner la baisse, et en particulier les phases d’impulsions ? Comme vous le savez, dans une tendance, le marché avance (ou recule) par « impulsion » (mouvement dynamique), interrompue de périodes de pauses, appelées « consolidation ».

Premièrement, au départ d’une nouvelle tendance baissière, apparaît une phase de retournement, qui prend bien souvent (mais pas toujours) la forme d’une figure géométrique. Dans le cas du Cac 40, c’est une figure symétrique qui apparaît fin juillet 2007, sous la forme d’un triangle symétrique. Deux mots sur les triangles.

On distingue plusieurs types de triangles, dont le triangle symétrique. Celui-ci est très particulier car il peut être une figure de consolidation comme une figure de retournement de tendance.

Lorsqu’un triangle symétrique apparaît dans une tendance, je vous conseille de toujours d’attendre la sortie des cours du triangle pour savoir si la tendance se poursuivra ou non. Si les cours sortent à l’opposé de la tendance principale, 9 fois sur 10 on assiste à retournement de tendance avec une forte accélération des cours dès la sortie du triangle.

Si on regarde le Cac 40  fin juillet 2007, la sortie par le bas d’un triangle symétrique annonce un changement de tendance, et les cours chutent lourdement en direction d’un support moyen terme situé à 5250 points. Ensuite, intervient une première consolidation de plusieurs semaines au-dessus de ce seuil, qui prendre la forme d’un large triangle symétrique. La sortie par le bas du triangle au début de ce mois de janvier a relancé la dynamique baissière, avec un objectif attendu égal à l’amplitude de la première impulsion baissière de juillet 2007, situé à 4630 points (en clôture).

Vous voyez, le timing pour jouer ces deux phases de baisse impulsives correspondait à la sortie des cours par le bas du triangle. Un objectif intermédiaire pouvait être calculé en reportant la hauteur du triangle au point de sortie des cours du triangle. L’objectif final était égal à l’amplitude de la première impulsion baissière.

En fait, bien souvent les objectifs coïncident avec des niveaux de soutiens horizontaux très significatifs.

Surveillez bien la sortie du triangle pour bien anticiper le marché Actuellement, et après la deuxième vague de baisse de ce début année 2008, le Cac est entré dans une nouvelle phase de consolidation, qui pourrait durer plusieurs semaines, avant qu’une nouvelle impulsion intervienne.

Donc : surveillez bien la forme géométrique que prendra la consolidation, la sortie des cours de la figure de consolidation et le sens de la sortie. Evaluez ensuite l’amplitude théorique du mouvement et positionnez-vous sur un produit qui vous permettra de jouer le mouvement d’impulsion.

Voilà, cher trader, pour cette petite explication très logique de la baisse de la semaine dernière. Mais il faut arriver à se poser, à regarder les bons signaux et à garder la tête froide pour ne pas céder à la panique ! Je vous retrouve très rapidement dans un prochain Billet ; je vous montrerai alors précisément comment nous avons réalisé un peu plus de 100% de gain sur le warrant put Société Générale deux jours avant que mon voisin Jérôme Kervier défraye la chronique.

Mots clé : - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire