La surprise du chef Nasdaq100 : les indices US dévissent, alors on fait quoi ?

Rédigé le 5 février 2018 par | A la une, Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, US Imprimer

Vu ce qui s’est passé vendredi sur les marchés US, le Nasdaq100 en tête, je me suis dit que vous auriez absolument besoin d’une ordonnance et d’un petit patch anti-douleur.

La surprise de fin de semaine, c’est Wall Street qui nous l’apporte sur un plateau. Ce que les gros titres du week-end résument globalement par « la plus forte baisse depuis 2016 ».

La secousse a été violente, mais c’est surtout l’impact psychologique qui devrait laisser des traces. Car après des mois de hausse lancinante, sans consolidation, une séance à -2%, ça met un bon coup de pied dans la fourmilière. Ça réveille, hein !

Sauf que ce que l’on a oublié, c’est qu’une séance à -2%, c’était, dans un temps pas si lointain que cela, une correction normale face à une publication négative. Donc avec -2% : on respire un grand coup, il n’y a pas de quoi paniquer (pas encore).

En revanche, ATTENTION : les jours à venir vont nous renseigner sur la nature de ce trou d’air. Est-il passager ? Est-ce le début d’une correction ? Est-ce le signal d’un retournement de tendance ?

Nous allons nous pencher sur le Nasdaq100 qui va nous orienter sur la suite des événements.

D’abord, déterminez votre profil d’investisseur

Au niveau stratégie, les incidences ne sont pas du tout les mêmes et j’essaye de vous les résumer en quelques mots :

Donc, la chose capitale à faire, c’est de se concentrer sur la base de la gestion de ses positions et d’avoir très clairement en tête votre horizon d’investissement : êtes-vous un investisseur de long terme ? Investissez-vous sur plusieurs mois/années ? Êtes-vous plutôt un trader de moyen terme, essayant de prendre des mouvement « swing » ? Ou bien, êtes-vous carrément passé au court terme, en intraday ?

Selon votre profil d’investissement, alors vous n’allez pas réagir et adapter vos positions de la même manière.

Vous êtes un investisseur, vous prenez vos décisions sur la base d’une vue mensuelle

Le Nasdaq100 est en situation d’excès flagrant depuis qu’il est sorti à la hausse (canal vert) de la tendance en place depuis 2009 (canal bleu). Il n’en reste pas moins que la tendance MENSUELLE est encore haussière tant que le Nasdaq100 reste inscrit dans son canal vert.

Les supports graphiques horizontaux importants sont difficiles à déceler à l’intérieur de ce canal car il n’y a pas eu de consolidation permettant de les faire apparaître. J’ai donc posé des niveaux théoriques, en utilisant les reports d’amplitudes, mais ils demanderont à être confirmés.

Nasdaq100

A priori, un top (une résistance) aurait été touchée vers 7 000 points.

Donc, si vous investissez à long terme, une baisse de 2% ne devrait même pas vous faire lever un sourcil. Ouvrez l’œil de retour sur les 7 000 points histoire de voir comment ça se passe, guettez une éventuelle sortie du canal vert pour commencer à vous couvrir, mais pour l’instant, c’est zen.

Ceci dit, je trouve qu’il est dangereux de se positionner sur cette échelle de temps. En cas de simple consolidation de quelques « mauvaises » bougies, vous pouvez facilement perdre 30% car la réaction est lente.

Personnellement, j’utilise ce genre de vue uniquement pour trouver les gros, gros niveaux graphiques, qui seront mes zones d’intervention une fois confirmées sur les UT inférieures.

Passons plutôt à une vue journalière pour ceux qui sont des swing trader de moyen/court terme.

Niveaux à surveiller en swing trading

J’ai reporté sur ce graphique journaliser les canaux de la vue mensuelle. J’ai ajouté une MACD et le cadrage graphique adapté à cette unité de temps.

Nasdaq100

Lors du top sur 7 000 points (rectangle violet), les cours ont commencé à consolider. Le signal a été donné par la MACD : elle a buté sur la résistance et marqué un plus-haut historique de moyen terme (« +H.H »).

Reste à déterminer quel est le potentiel d’une consolidation dans les conditions actuelles.

J’ai détecté deux supports graphiques possibles :

Donc tant que la MACD pointe vers le bas, on n’achète plus…

… et on se couvre.

L’amplitude qui sépare (flèches oranges) les niveaux de support/résistance est de l’ordre de 15%. Sachant qu’une consolidation peut déboucher sur un retournement, et avec un risque de baisse de -15%, un swing trader se couvrira immédiatement. Non pas pour spéculer à la baisse mais au moins pour sécuriser ses positions.

Vous ressortirez très vite si les signaux de baisse sont invalidés.

Vous voyez, la vue et la tactique développée par un swing trader ou un investisseur de long terme sont différentes.

Sur le Nasdaq100 ainsi que sur les autres indices, il est possible (seulement possible pour l’instant) que la période de festivité ininterrompue que nous avons connue ces dernières années touche à sa fin.

Je reviendrais vers vous très vite pour updater cette analyse et vous aider sur le CAC40 et autres indices également. Mais pour l’instant, pas de panique : gardez des forces pour la suite !

Partager cet article

Mots clé : - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

2 commentaires pour “La surprise du chef Nasdaq100 : les indices US dévissent, alors on fait quoi ?”

  1. Bonjour Gilles,
    Excellent article, cependant comment faire la difference entre une consolidation et un retournement?

  2. Une consolidation (dans une tendance haussière) est une baisse d’amplitude inférieure à la précédente vague de hausse. Un retournement est une baisse qui va au-delà, donc une tendance qui change de sens.

Laissez un commentaire