Suite et fin des small caps qui devraient rebondir

Rédigé le 2 décembre 2011 par | Mid et Small Caps Imprimer

Nous poursuivons notre série entamée mardi, et hier consacrée aux valeurs à la ramasse (si vous me permettez l’expression). Pour rappel, il s’agit de valeurs actuellement décotées dont la revalorisation boursière semble évidente si les marchés rencontrent une embellie – comme c’est le cas actuellement.

Je suis assez serein, et j’ai retrouvé un peu d’optimisme : tout semble à nouveau possible sur les marchés car les autorités monétaires et politiques semblent enfin prendre la mesure des problèmes économiques et financiers et veulent agir en conséquence. Les interventions des banques centrales de mercredi dernier le prouvent et les marchés ont apprécié.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

RADER : jouez les statistiques économiques !

La publication du PIB US… du chômage ou encore des stocks de pétrole provoquent très souvent de brusques variations intraday…

Vu la rapidité des mouvements en question (quelques minutes), il est théoriquement impossible d’en profiter manuellement, dans l’instant…

Pourtant, notre spécialiste Mathieu Lebrun y parvient, et cela réussit plutôt bien au portefeuille de son service de trading : découvrez vite son secret pour en profiter…

______________________

HF COMPANY (FR0000038531 HF) : matériels TV et domotique

Capitalisation : 25,5 millions d’euros

PER de 4,5

VE/CA de 0,2

C’est une véritable purge qu’a connue la société depuis le début de l’année : elle a perdu 56,2%. Il faut dire qu’un gros profit warning* et la crise des small caps ont détourné les investisseurs de ce dossier. En fait, le monde de la télévision et du multimédia a connu une sévère décroissance, marquée évidemment par la fin du passage au tout numérique.

40% du chiffre du groupe est réalisé dans le matériel de réception TV, ce qui est beaucoup… Pour HF COMPAGNY, qui a été créé par Yves Bouget en 1988, il faut absolument compenser ce recul par une forte hausse de la domotique (équipement de gestion des accès, sécurité, protection de la maison). 2011 sera donc un exercice difficile avec sans doute une très forte baisse de la rentabilité opérationnelle qui pourrait passer de 8% à 3%. Toutefois, HF COMPANY restera rentable et surtout semble préparer l’avenir avec toute une politique de baisse de coûts de structure.

Lorsqu’on regarde ses ratios actuels, on est quand même surpris avec un PER de 4,5 et une VE/CA de 0,2. Passez tout de même des ordres à cours limité sur ce genre de dossier et surtout n’oubliez pas que c’est une position assez spéculative… Cela veut dire que je prends un pari sur un dossier qui reste encore difficile.

Graphique: HP Company
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

MGI COUTIER (FR0000053027- MGIC) : équipement automobile

Capitalisation : 92,7 millions d’euros

PER de 4,2

VE/CA de 0,2

Si vous vous intéressez aux small caps, vous connaissez sans doute déjà LE BELIER et MONTUPET. Mais connaissez-vous MGI COUTIER ? Cet équipementier automobile a fait parler de lui en juillet dernier en annonçant une énorme acquisition aux Etats-Unis, celle d’Avon Automotive, un spécialiste des canalisations basse pression et des systèmes de refroidissement. L’entité rachetée a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de l’ordre de 204 millions d’euros, ce qui veut dire que l’ensemble pèsera sans doute 650 millions d’euros.

Question rentabilité, MGI COUTIER se refuse à tout commentaire mais estimait le 9 novembre dernier que les tendances d’activité étaient favorables. Sur l’ensemble de l’année, le groupe pourrait réaliser autour de 22 millions d’euros de bénéfice net (et encore je suis assez conservateur). Le PER ressort donc autour de 4,2 avec une VE/CA de 0,2. Voilà pourquoi l’action n’a perdu que 20% en six mois et conserve une avance de 0,5% depuis le 1er janvier.

Il me semble que le potentiel de progression est d’au moins 25% sur ce genre de dossier.

Graphique: MGI Coutier
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

SII (FR0000074122 SII) : SSII

Capitalisation boursière : 85,4 millions d’euros

PER de 7,5

VE/CA de 0,2

Je reviens sur le dossier SII, que je vous avais présenté en juin dernier. A cette époque, la capitalisation du groupe était de 120 millions d’euros. Elle est depuis revenue à 85 millions d’euros alors que ses fondamentaux restent très bons. Encore un titre massacré en Bourse !

Graphique: SII
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

J’ai été, je dois le dire, assez surpris par les excellents résultats semestriels qui viennent d’être publiés. Jugez plutôt : le résultat opérationnel a progressé de 38,3% pour atteindre 7,6 millions d’euros, soit une marge opérationnelle de 6,4%. Et le résultat net a augmenté de 44% à 4,8 millions d’euros. Mais ce qui me satisfait encore plus, c’est la montée en puissance de l’international — qui ne représente encore que 25% de l’activité — dont la croissance a été de 57,7% sur le semestre.

Excusez du peu. C’est conforme à ce que me disaient les dirigeants du groupe lors de notre déjeuner de juin dernier. Précisons également que dans un contexte plutôt morose, SII se paye le luxe de confirmer ses objectifs sur l’exercice. C’est-à-dire un chiffre d’affaire supérieur à 250 millions d’euros avec un résultat opérationnel supérieur à 15,5 millions d’euros.

Toutes ces bonnes nouvelles sont loin d’être intégrées dans le cours de l’action. Le PER ressort à 7,5 et la VE/CA à 0,2. Ce dernier ratio reste très faible car SII dispose de quelque 10 millions d’euros de trésorerie que l’on retranche dans ce cas de la capitalisation boursière quand on calcule la VE ou valeur d’entreprise.

* Décryptage : Profit warning (avertissement sur résultat)
Le profit warning est l’annonce émise par une entreprise pour avertir que ses prévisions de résultats seront inférieures à celles précédemment annoncées. Généralement, un profit warning fait chuter le cours de la Bourse.

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “Suite et fin des small caps qui devraient rebondir”

  1. […] du Nord devient ainsi le deuxième marché du groupe. Je vous avais parlé de  la valeur le 2 décembre dernier à 34,66€. L’action a clôturé hier à 39,74€. Vous pouvez vendre la moitié de vos positions sur des […]

Laissez un commentaire