Suite de mon analyse sur ARCHOS

Rédigé le 14 octobre 2011 par | Mid et Small Caps Imprimer

Le 7 octobre dernier, j’écrivais : « les emplettes peuvent commencer sur les small caps« .

Mon optimisme venait du fait que les marchés m’apparaissaient survendus avec une peur psychologique complètement irrationnelle.

Quand je rédigeais cet article, le CAC 40 était à 3 075 points, déjà en hausse de 8% depuis le 4 octobre.

Le rebond se poursuivra… jusqu’au désenchantement

Depuis, la hausse s’est poursuivie suite à la décision commune des autorités allemandes et françaises de résoudre la crise grecque. On a finalement acheté les promesses politiques, ce qui est un pas important. L’indice CAC 40 a encore gagné 3,7% sur la semaine tandis que les indices CAC Small et CAC Mid &Small connaissaient également de belles performances. Le CAC Small prend 3,7% depuis lundi dernier tandis que l’indice CAC Mid &Small gagne 3,4%.

Puisque le marché achète la promesse politique — et que les politiques seront désormais obligés de la respecter– la hausse devrait se poursuivre. A condition évidemment que les résultats des entreprises américaines soient solides et que la macro-économie n’envoie pas de signaux de récession. Car un mot est sur toutes les lèvres : le fameux hard landing — ou l’arrêt brutal — de l’économie américaine. Si l’on y échappe, il n’y a pas de raison de craindre le pire pour les marchés actions déjà éprouvés durant l’été.

A court terme, je n’y crois pas : je pense surtout que le marché a envie de rebondir et de croire en une amélioration de la situation. Si les résultats trimestriels vont dans ce sens, nous devrions passer quelques semaines un peu tranquilles. Une fois ce soulagement passé… il faudra s’attendre à un fort repli.

Revenons sur le dossier ARCHOS

Pour ce qui est de la micro-économie, je voudrai revenir aujourd’hui sur ARCHOS (FR0000182479 – JXR). Vous en avez sans doute entendu parler : le gouvernement va lancer, avec Orange, une tablette iPad (de Apple) ou Galaxy (de Samsung) à 1 euro par jour pour les étudiants ; 3G incluse dans l’offre, prix imbattable.

Et la tablette ARCHOS alors ? ARCHOS est une boîte française, qui a un produit d’excellente qualité mais… peu marketée. Et c’est bien là le problème : ARCHOS sort des produits très performants, mais personne ne semble s’y intéresser — du moins pas dans les mêmes proportions que pour les autres produits. Or, on apprend ce matin qu’ARCHOS riposte en préparant une offre avec BOUGUYES.

Le spécialiste des baladeurs et des tablettes numériques avait pris 14,5% mardi, dans un énorme volume, et reprend plus de 6% aujourd’hui… preuve évidente que des investisseurs institutionnels s’intéressent au titre… ou que cette riposte était pressentie.

Pour ceux qui sont friands d’analyse technique, Philippe Béchade, a fait une analyse technique du titre sur le site lundi dernier. Le titre était à 6,45 euros. Aujourd’hui, il frôle les 8 euros : +23% de hausse ! Après les 8/8,50 euros, Philippe voyait comme objectif les 9,30 euros.

Graphique d'Archos
Pour agrandir le graphique, cliquez-dessus

Au niveau des volumes, ce fut, en cinq séances, 33% du capital échangé ! C’est vraiment énorme… Je ne serai pas surpris — et cela n’engage que moi, je n’ai pas d’insider trading comme disent les Américains — qu’ARCHOS soit un jour ou l’autre racheté. Car ses produits sont de grande qualité… Mais peut-on rivaliser avec les Apple ou autres Samsung quand on pèse simplement 184 millions d’euros en Bourse ? Affaire à suivre !

Le flop de la semaine…. Encore une medtech

La seule grosse déception de la semaine concerne MEDICREA (FR0004178572 – ALMED). Cette medtech, spécialisée dans les implants orthopédiques destinés à la chirurgie rachidienne, a déçu avec une baisse de son chiffre d’affaires de 10% au troisième trimestre. La hausse annuelle attendue (+45%) ne sera sans doute pas au rendez-vous…

MEDICREA plonge donc de 18,3% ,après il est vrai, une progression de 43,1% depuis le début de l’année.

Faites quand même très attention sur ce genre de dossier : comme pour CARMAT ou STENTYS, leur valorisation boursière est très souvent déconnectée de la réalité économique.

Avant son accident boursier, MEDICREA pesait quelque 90 millions d’euros (mero) en Bourse pour un chiffre d’affaires qui ne dépassera pas 22 mero cette année. Ses ratios boursiers donnent le tournis : VE/CA* de 4 (je vous parle souvent de SII qui ont des ratios de 0,1 à 0,2) et PER attendu de 55 !

Mon conseil

Conservez les actions si vous en avez achetées la semaine dernière comme je vous l’indiquais, et ne choisissez que des dossiers solides, sous-valorisés (vous réduisez vos risques en principe).

Maintenant, soyez flexible : les marchés vont être volatils d’ici la fin de l’année. N’hésitez pas à sortir de certaines actions si la plus-value est conséquente. N’oubliez pas que 5% de hausse en une journée cela représente quand même… 1 800% en annualisé !

PS : J’ai publié une suite de mon dossier sur AUSY. Si cela vous intéresse…

 

* Décryptage : VE/CA
La valeur d’entreprise est calculée en additionnant la capitalisation boursière de la société et la situation financière nette de la société.
Aussi paradoxal que cela puisse être, on retranche du chiffre d’affaires la trésorerie et on additionne les dettes. Cela veut dire que plus la société a une trésorerie positive et plus l’action sera abordable avec un ratio faible.

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

2 commentaires pour “Suite de mon analyse sur ARCHOS”

  1. […] et qu’un cours de 15 euros était le minimum en 2012 (ca, je vous le disais déjà en octobre dernier). Bref, tout le monde en […]

  2. […] et qu’un cours de 15 euros était le minimum en 2012. (Ca, je vous le disais déjà en octobre dernier.) Bref, tout le monde en […]

Laissez un commentaire