Allons-nous vivre le même krach qu’en 1998 ?

Rédigé le 23 novembre 2007 par | Big caps Imprimer

Gérez vos stops pour préserver votre capital dans ce marché qui se cherche La gestion des stops est l’enseignement de base de tout trader, et mes années d’expérience m’ont permis de ne jamais perdre mon capital, même après une série noire de plusieurs trades négatifs. Vous lirez d’ailleurs la semaine prochaine un article sur les séries noires, comment les gérer du point de vue technique, et surtout comment les vivre du point de vue psychologique – même quand c’est douloureux.

Ce que j’ai aussi appris, c’est qu’un marché « qui se cherche » va tester les extrêmes et donc activer les stops de tout bon trader. Ce marché « qui se cherche » dure depuis maintenant un mois et c’est la raison pour laquelle en ce moment je limite le nombre de conseils aux abonnés de mon service sur des Turbos. Il faut parfois être patient et ne pas s’agiter quand la tendance n’y est pas, même si on a évidemment tous envie de faire le plus d’opérations gagnantes possible!

Il faut parfois savoir se positionner à l’encontre du marché Mon avis de fond est que la fameuse crise du subprime est en train de faire des blessés dans la finance. On va bientôt savoir qui ce sont en priorité, mais CITIGROUP semble bien être en première ligne.

Je suis convaincu de ce « cadavre dans le placard » car les actions font des mouvements de plus de 4% à l’intérieur d’une même séance, signe que quelqu’un vend dès que ça rebondit pour se faire des liquidités. La dernière fois où j’ai vu ce type de mouvements, c’était en 1998, lors de la crise du fonds LTCM… Certains d’entre vous s’en souviennent, et pour cause puisque les indices actions ont perdu 30% en un mois ! On parlait de 1987 et du remake du Krach…

Ce n’était pas mon avis à ce moment puisque j’attendais, liquidités faites, le bon moment pour investir. D’ailleurs, l’expérience de 1987, que je n’ai pas connue évidemment mais que j’ai étudiée de très près plusieurs fois, est édifiante. Cette année a été évidemment l’un des meilleurs points d’entrée du XXe siècle, mais ça, on ne le sait qu’a posteriori généralement.

Je pense rigoureusement la même chose aujourd’hui : je suis déçu quand je ne profite pas de rebonds techniques momentanés, mais je suis très confiant dans la stratégie actuelle de garder des liquidités et d’attendre. Je ne donne pas de conseils pour donner des conseils : je me dois d’être entièrement convaincu par chaque trade que je propose et en ce moment le risk/reward des éventuelles opportunités est trop important.

Mais à mon avis… je n’ai certes pas les ingrédients d’une fin de consolidation mais elle approche, à grand pas…

Jouez le rebond à venir des financières Les banques européennes n’ont rien à voir avec les subprime et pourtant elles aussi ont perdu 40% de leur valeur en quelques semaines. Voilà une première proie de choix pour les turbos ; mais là aussi, il faut attendre que la volatilité baisse un peu et que les choses rentrent « dans l’ordre ». Je surveille donc certaines valeurs du secteur.

En attendant, gardez vous aussi votre sang-froid ; et si vous voulez profiter des rebonds à venir avec un fort effet de levier, vous savez comment faire…

Mots clé : -

Laissez un commentaire