Store Electronic Systems ne participe pas (encore ?) à l’euphorie générale

Rédigé le 22 avril 2015 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

Depuis le début de l’année, Store Electronic Systems (FR0010282822), le leader mondial des systèmes d’étiquetage électronique (ce sont les étiquettes de prix que vous voyez en rayon dans les grandes surface) fait bande à part avec un recul de l’ordre de 15% alors que le CAC 40 gagne, lui, plus de 20%. Une contreperformance manifeste liée à des résultats assez médiocres sur l’année 2014 : un recul de 16% du résultat net à 3,2 M€, soit une rentabilité nette de l’ordre de… 4%.

dax

En 2013, le groupe avait déjà vu ses résultats baisser et subi un recul de 4% de son résultat net. Aujourd’hui, l’activité du groupe reste balbutiante avec un CA annuel en léger recul de 1,6% à 81 M€.

Pourtant, la société évolue sur un marché mondial dynamique : celui des systèmes d’étiquetage électronique connectés, ce qui permet au distributeur de gérer et de changer ses prix instantanément, depuis un ordinateur qui, via un signal, transmet l’information à l’étiquette concernée. Gain de temps, gain d’argent… surtout qu’avec des stratégies de vente et de prix agressives, les promotions et autres changement de prix nécessitent des étiquetages fréquents.

Dans la lutte à mort à laquelle se livrent les acteurs du secteur de la distribution, il leur faut en permanence trouver autant de nouveaux débouchés que de pistes d’économie supplémentaires.

Le groupe se veut très optimiste pour l’avenir et prévoit d’équiper d’ici 2020 plus de 20 000 magasins avec ses solutions digitales. Il s’agirait alors de connecter plus de 100 millions de consommateurs en point de vente ; une opération qui offrirait à l’entreprise une présence accrue à l’international – qui constitue d’ores et déjà presque 50% de son CA.

Mais le groupe a souvent été optimiste… et a souvent déçu, n’atteignant pas ses objectifs.

Alors certes, le groupe, créé en 1992, a de nombreux atouts, et notamment des relations construites de longue date : depuis plus de 20 ans, SESL accompagne la croissance de ses clients historiques (Leclerc, Intermarché, Système U) ainsi que de nombreuses enseignes à l’international (Dansk, Fairprice ou encore Spar) . De même, le groupe est à la pointe de l’innovation avec un positionnement dès 2012 sur la première étiquette électronique équipée de la technologie NFC. Alors que Apple (US0378331005) n’a adopté cette technologie que pour… l’Iphone 6 !

 

 

Alors faut-il se positionner sur Store Electronic Systems ?

Comme je vous l’ai dit plus haut, les investisseurs ne se bousculent pas pour acheter le titre de cette société dont le cours de Bourse est aujourd’hui en berne et dont les ratios boursiers restent encore élevés. L’action se paye actuellement sur un PER supérieur à 40, ce qui est très très cher. C’est plus qu’HERMES !

Dans l’immédiat, il n’est pas certain que le titre reprenne le chemin de la hausse et sans doute faut-il être encore prudent sur le titre : la rentabilité reste encore bien trop faible pour permettre un véritable élan boursier. Affaire à suivre donc…mais à ne pas acheter pour l’instant.

 

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire