Steinhoff : brebis galeuse de la distribution, ou symptôme d’un malaise plus profond ?

Rédigé le 6 décembre 2017 par | Actions, Toutes les analyses Imprimer

L'action Steinhoff (NL0011375019) baisseL’action Steinhoff (NL0011375019) a plongé de -57% à la reprise de cotations pour cause d’irrégularités comptables. Le marché semble penser « maquillage des comptes ». Cela a entraîné la démission immédiate de son patron. Ces irrégularités ont dû survenir d’une lointaine république bananière qui ne figure pas sur la carte des investisseurs qui privilégient les pays où le « Kontrol » n’est pas un vain mot.

Steinhoff : une bombe pour les investisseurs allemands

Mais ô surprise, cette bombe explose à la face des investisseurs allemands. En effet Steinhoff, est le leader germanique (et même européen) de l’ameublement et des équipements pour la maison. Il fait également un peu de textile/habillement). Il est présent dans 5 000 points de vente sur le Vieux Continent.

Amsterdam : le maquillage passe inaperçu ?

Alors certes, la holding du groupe est installée à Amsterdam, pas en Allemagne. Mais les autorités néerlandaises sont-elles à ce point laxistes que n’importe quel maquillage des comptes puisse y être perpétré en toute impunité. Et depuis combien de temps cela dure-t-il ?

Les US : précurseur de ce qui va se passer en Europe ?

Autre question à se poser. Une partie de l’activité de Steinhoff consiste en la gestion de 5 500 points de vente à travers le monde. Et l’immobilier commercial de son côté rencontre quelques difficultés aux Etats-Unis. Rappelons que le pays souvent est souvent un précurseur des grandes tendances économiques mondiales.

Les ventes on line sont en partie responsables de la fermeture de 6 200 points de vente sur le sol US rien que sur l’année 2017.

Carnage dans le commerce « en dur », et ça ne relève pas que de l’effet « Amazon »

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire