SPIR COMMUNICATION doit changer de business model

Rédigé le 18 juillet 2013 par | Mid et Small Caps Imprimer

SPIR COMMUNICATION (FR0000131732) figure sans conteste au rang des déceptions de l’année. Le dossier n’est pas des plus simples et, par conséquent, je vous invite à la plus grande prudence. Voyons tout de suite pourquoi.

• Des résultats en berne

Pour ceux qui ne le savent pas, cette société s’articule autour de quatre activités principales. D’abord, la distribution d’imprimés publicitaires qui pèse 54% du chiffre d’affaires. Ensuite, l’exploitation de portails Internet avec notamment Lacentrale.fr ou encore Logic-Immo.fr (21% du CA). Enfin, l’éditions de journaux gratuits d’annonces (17% du CA) et l’imprimerie (8% du CA). Au total, ces activités représentent un chiffre d’affaires de 542 millions d’euros.

Les imprimés publicitaires et l’édition de journaux gratuits sont en décroissance, contrairement aux activités Internet. Comme ils pèsent plus lourds dans le chiffre d’affaires du groupe, ils impactent négativement ses résultats… Jugez plutôt : l’exercice 2012 a encore été marqué par de piètres performances avec notamment une perte nette de 4,7 millions d’euros et un résultat d’exploitation de 3,5 millions d’euros. Cela fait une marge opérationnelle de l’ordre de 0,6%, ce qui est franchement assez faible.

Et, pour ne rien arranger, l’année 2013 a très mal commencé avec une baisse de 9% de l’activité trimestrielle et surtout un profit warning avec une amélioration du résultat net qui n’aura pas lieu… De fait, le cours de l’action s’en ressent et chute de 37% depuis le 1er janvier avec un plus-bas de 5 ans touché vendredi dernier.

Pour tout vous avouer, j’en ai discuté samedi dernier avec un ami, gérant d’une grande banque parisienne. Pour lui, tant que la part liée à l’Internet reste si faible, l’action n’a aucune chance de remonter. Il est vrai qu’avec 21% sur la toile, le groupe est encore trop vu comme un groupe de presse. Et ce, avec tous les travers que l’on peut connaître…

• Une restructuration nécessaire

L’idée est donc bien sûr de faire basculer le groupe vers un modèle Internet qui lui éviterait d’afficher de si mauvais résultats – attention toutefois, comme vous l’a expliqué hier mon collègue Pierre Havez, les repositionnements stratégiques ne sont pas toujours gagnants. J’avais demandé un rendez-vous, il y a quelques mois, pour rencontrer la direction du groupe mais, malheureusement, j’ai trouvé porte close… Personne ne m’a rappelé pour me donner des pistes positives ou pour m’expliquer la stratégie en place.

Pour ma part, je pense que SPIR COMMUNICATION devrait céder une partie de son groupe selon la bonne méthode de la vente par appartement. Il s’agit de vendre les foyers non rentables à d’autres groupes pour évacuer les sources de pertes. Vous allez me dire que « s’ils ne sont pas rentables, qui va les acheter ? » Vous aurez raison, sauf que la vie des affaires n’est pas aussi simple. Un investisseur peut se dire qu’il pourra restructurer l’entité achetée avec ses méthodes de gestion. C’est un pari que font certaines sociétés habituées aux dossiers plutôt délicats…

Le seul point positif demeure le niveau des capitaux propres, actuellement supérieur à 200 millions d’euros contre une capitalisation boursière de 54 millions d’euros. Cela fait un price to book de 0,25 mais ça n’est pas un motif suffisant pour acheter une action. Imaginons que la société fasse encore des dépréciations d’actifs comme en 2011 avec plus de 50 millions d’euros de perte nette… Ces pertes s’imputeront sur les capitaux propres, qui diminueront alors…

Soyez donc vigilant sur ce dossier. Attendez d’y voir plus clair en termes de stratégie avant de faire quoi que ce soit.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Rejoignez le groupe d’investisseurs d’Eric Lewin !

Eric Lewin intervient régulièrement dans les médias financiers les plus reconnus, il rencontre des investisseurs, des patrons, des gestionnaires de fonds… et il a accès à des informations de premières mains sur un marché bien particulier.

Mais il ne peut les diffuser à tout le monde. Alors il a décidé de réunir un petit groupe d’investisseurs pour leur faire bénéficier de ses connaissances.

Vous pourriez dès à présent entrer dans ce groupe et vous aussi profiter de ses recommandations avec à la clé des gains de 20,15%…29,8%… 35%… 60%… et bien d’autres encore !

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire