Spécial BCE : le CAC40 va-t-il vendre la nouvelle ?

Rédigé le 5 juin 2014 par | Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Matières Premières Imprimer

Nous y sommes. 

C’est aujourd’hui « le grand jour » ; les marchés n’en peuvent plus de l’attente des déclarations de la BCE cet après-midi. L’impact sur les  marchés est par nature imprévisible –Mathieu Lebrun vous donne par contre ici de bonnes pistes pour comprendre les réactions possibles. La seule question que je me pose aujourd’hui c’est de savoir si le marché avait déjà acheté la rumeur et auquel cas, s’il ne s’apprête pas à vendre la nouvelle.

Pour se préparer à un éventuel mouvement sur le CAC, je vous propose de déterminer les prix et les niveaux sur lesquels l’indice est susceptible de réagir si le vent se met à souffler. 

En vue journalière, le CAC40 est haussier

CAC40 journalier

… et le restera tant que le canal (bleu) sera préservé. 

Par contre la résistance des 4500 points (rectangle rouge) est bien en place et même si la tendance est haussière, les prix sont à la peine pour la dépasser. Cela me donne l’impression que le CAC40 avance avec le pied sur le frein !

Pour se préparer aux annonces de tout à l’heure, je vous propose de regarder de plus près comment se décompose la dynamique du mouvement actuel. Le tout avec en support l’Unité de Temps 4 heures.

Zoomons sur l’unité de temps 4 heures

CAC40 4 heures

 

Première constatation : le CAC avance par « sauts de puce » parfaitement calibrés par les reports d’amplitude (flèches orange). 

Donc, en cas de cassure à la hausse de la résistance des 4500 points, par projection, l’objectif théorique devient 4.750 points. Cet objectif n’apparait pas sur le graphe mais il correspond donc au nouveau report d’amplitude.

Par contre : attention ! divergence baissière sur les volumes

Les prix évoluent dans un biseau (bleu) et si l’on regarde ce que racontent les volumes, c’est-à-dire ce que FONT les intervenants du marché, on constate pour la première fois depuis que le canal haussier s’est mis en place en Septembre 2013 (ici en gris) l’apparition d’une divergence baissière sur les volumes (flèche rouge sur les volumes). 

C’est-à-dire que le marché est passé d’une phase d’accumulation à une phase de distribution et a revendu une partie de ses positions à l’abord de la résistance des 4.500 points. J’ai commencé déjà à vous parler de l’importance des volumes dans divers articles (sur l’EuroStoxx 50, sur BNP-Paribas et surtout, dans le webinaire à paraitre ce week-end). Ce paramètre est capital pour comprendre les marchés – rappelez-vous ce que disent les anglo-saxons : Volumes must confirm the trend – ; les volumes vous permettent de savoir qui est à la manœuvre, pour combien, pour quoi, contre qui et de détecter les pièges !

Donc là, comprenez bien que les grosses mains se sont désengagées de leurs positions acheteuses depuis un mois.

Ce que cela signifie en terme de trading

En cas de nouvelles bien reçues par le marché cet après-midi, nous risquons d’avoir une impulsion haussière et une cassure immédiate des 4.500 points. Mais ce mouvement risque que de n’être que technique car porté par un rachat de short (ce que Mathieu vous a expliqué dans son article).

Si cette cassure intervient et surtout si les volumes de la journée sont FAIBLES, alors attention au faux signal de cassure : un piège potentiel sera alors tendu aux acheteurs !

L’occasion serait trop belle pour les grosses mains d’ensuite invalider le signal pour sortir les acheteurs intrépides en allant toucher leurs stops et donc… empocher la mise. 

En cas de cassure par le bas du biseau, l’objectif à court terme devient un retour sur le support du canal haussier gris.

Que faire dans ce bourbier ?

RIEN !

Ne pas anticiper, ne pas essayer de jouer au plus malin car de toute façon, les marchés sont plus fort que vous : il faut se préparer, guetter les signaux pour être prêt à dégainer. Personnellement, j’achète ce matin une couverture pour protéger les positions haussières sur mes portefeuilles.

Ensuite il ne reste plus qu’a attendre le verdict.

allez, courage !

Gilles

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire