Une tête-épaules en formation sur le S&P 500 ?

Rédigé le 22 juin 2010 par | Autres indices Imprimer

Les investisseurs retrouvent de l’appétit pour le risque ; en conséquence, les places boursières ont finalement préservé leurs supports clés. Il m’a donc semblé intéressant de revenir sur le comportement graphique du S&P 500 au cours des dernières semaines.

En effet, dans la perspective des publications de résultats début juillet, l’indice élargi a amorcé un rebond au-dessus de son soutien horizontal autour des 1 045 points. Si pour le moment, la tendance demeure positive, nous allons voir ensemble que le dernier accès de faiblesse constaté durant les premières séances de juin ouvre désormais une autre hypothèse de marché à moyen terme. D’un point de vue elliottiste et dans l’hypothèse où une figure entête-épaules serait en formation, le scénario devient beaucoup moins rose.

Le rebond actuel… une épaule droite en formation ? Avant toute chose, regardez le graphique ci-dessous du S&P 500 — pris sur la base des cours de clôture journaliers.

Graphique de l'indice S&P 500

Comme je le dis à mes lecteurs depuis plusieurs semaines, mon scénario central est jusqu’à présent basé sur une correction classique en trois temps de type « A-B-C ». Or, l’extension baissière constatée du 4 au 8 juin est venue semer le trouble : dans la récente phase de baisse nous n’avons plus trois temps mais cinq. Qu’est-ce que cela implique ?

Désormais, un nouveau décompte d’une vague corrective en « A-B-C » devient envisageable. De par sa nature, un mouvement de type « zigzag » en « 5-3-5 » devient possible. Cela impliquerait alors que la baisse enregistrée aux Etats-Unis depuis fin avril ne soit que le premier temps de ce mouvement — noté vague « A » sur le graphique.

Surveillons attentivement les volumes La structure des volumes incite également à envisager ce cas. En effet, nous avons constaté un pic de volume lors de la formation de la « tête » début mai. Il est intéressant de remarquer que les volumes constatés à la vente lors du sommet de fin avril sont bien supérieurs à ceux matérialisés lors de l’épaule gauche — fin janvier/mi-février 2010. Enfin, à mon avis, à court terme, il faudra surveiller de près la structure des volumes durant les prochaines séances. En effet, pour que cette figure de retournement reste pertinente, il faut que les volumes lors de la formation de l’épaule droite — donc durant le rebond actuel — restent faibles.

Selon ce scénario, la phase de reprise actuelle constituerait donc la vague B du décompte et serait alors composée de trois temps — notés « a-b-c » sur le graphique. Ensuite, si cette phase de hausse se poursuit dans de faibles volumes et que la zone importante des 1 155/1 175 points — retracement de Fibonacci de 61,8% — freine le marché, il conviendrait alors de considérer l’hypothèse d’un retournement en tête-épaules. Ensuite, une nouvelle vague de repli — notée « C » sur le graphique — serait alors à envisager. Dans le cas d’un zigzag, elle se formerait en cinq temps. La rupture de la ligne de cou — située autour des 1 045 points — validerait le scénario et ouvrirait alors la voie aux 950 points.

Si cette configuration n’est pour le moment pas mon scénario de marché principal, je pense qu’il faudra malgré tout être attentif à la réaction de l’indice élargi au-dessus des 1 150 points. En conséquence, si la hausse actuelle se poursuit dans des volumes anémiques et que les vendeurs reprennent la main autour de la zone de résistance, il deviendra alors utile de reconsidérer cette hypothèse. Gardez cela dans un coin de votre esprit et rendez-vous après les trimestriels…

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire