S&P 500 : mes deux scénarios et les niveaux à surveiller pour 2012

Rédigé le 2 janvier 2012 par | Analyses indices, Autres indices, US Imprimer

Pour ce premier billet de l’année, je vais prendre un peu plus de recul que d’habitude. Oui, pour bien démarrer 2012, j’ai envie de vous offrir mes deux scénarios de prédilection sur l’indice le plus scruté de la planète : le S&P 500.

Mais, avant de commencer, cher lecteur, je veux vous présenter mes voeux les plus sincères pour cette nouvelle année. Je vous souhaite santé, réussite – tant professionnelle que personnelle – et surtout, de beaux trades et de belles plus-values.

_____________________Pour vous aider dans vos trades______________________

2012 : Faillite de la France ?

Notre spécialiste vous explique pourquoi la faillite de la France se rapproche de plus en plus. Après des mois de recherches et des heures passées sur les chiffres, elle fait aujourd’hui un bilan que vous pouvez découvrir dès maintenant. Elle vous propose des solutions pour vous protéger.

Une analyse et des solutions indispensables, à lire ici…

______________________________________

La menace viendra des Etats-Unis
Début 2011, le consensus était haussier… Tout le monde voyait une belle année sur les marchés. J’étais alors pessimiste. Je m’attendais à une correction significative, avec un CAC butant proche des 4 100 points avant de corriger jusqu’aux 3 400. L’analyse était plutôt juste et nous sommes même allés bien plus bas, avec une volatilité exceptionnelle, en particulier en Europe.

Début 2012, le consensus est légèrement plus pessimiste… Notamment sur les indices US qui ont fortement rebondi. Je ne suis pas devenu optimiste, juste un peu plus nuancé. A court terme, ce rebond a probablement été un peu excessif. Dans un ultime coup de reins, il a permis aux indices US de terminer miraculeusement 2011 proche de l’équilibre, voire en légère hausse, quand l’Asie et l’Europe signaient une année laborieuse, une des pires depuis 2008.

Ces derniers mois, les chiffres américains ont été relativement bons – on note même une amélioration côté chômage. De fait, les analystes repassent leurs lunettes roses et revoient légèrement à la hausse leurs perspectives… Permettez-moi de ne pas être du même avis. Au contraire, je pense que si danger il y a en 2012, il viendra des Etats-Unis. En effet, à mon humble avis, le risque de correction y est plus important qu’en Europe ou en Asie.

Pour vous en convaincre, je vous invite à regarder les valorisations sur le Dow Jones ou le S&P 500 et de les comparer à celles des grandes capitalisations européennes. Entre entreprises européennes à la casse et entreprises américaines trop bien évaluées… vous noterez qu’il y a un « léger » décalage. « La crise de la dette en zone euro joue » me direz-vous. Certes, il y a bien un effet repoussoir mais cela ne fait pas tout.

Philippe Béchade vous en parlait déjà cet été : « Notre opinion est que ce ‘grand écart’ ne se justifie ni par un déficit de croissance en France (et en Europe au sens large) par rapport aux Etats-Unis, ni par des perspectives (court ou moyen terme) qui seraient plus favorables outre-Atlantique (c’est même tout l’inverse), ni par une moindre profitabilité des entreprises cotées car les dividendes des firmes US sont artificiellement gonflés par des rachats massifs de titres (à crédit puisque l’argent est gratuit). »

Scénario n° 1 : le S&P 500 sous les 1 000 points ?
Maintenant que le contexte est posé, passons à mon premier scénario. C’est un scénario noir. Comme vous le verrez, il est plus pessimiste que le second. Tout d’abord, ayez bien à l’esprit que, depuis mai 2012, le S&P 500 est dans un mouvement de correction de la hausse entamée en mars 2009.

Mes deux scénarios respectent cette idée de base qui apparaît très clairement d’un point de vue technique. En d’autres termes et compte tenu de l’ampleur des mouvements constatés sur le S&P 500, il est probable que nous ne soyons pas dans un marché baissier à long terme mais plutôt dans une correction de la hausse depuis 2009.

Une fois cela intégré, je vous invite à regarder le graphique journalier du S&P 500 :

Graphique: S&P 500

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Dans le cadre de mon premier scénario, mon idée est la suivante : nous avons fait une première vague de baisse, notée a suivi d’un rebond noté b (qui serait déjà fini). En conséquence, nous repartirions dès les prochaines semaines dans une vague c (souvent la plus violente) qui terminerait ce cycle de correction dans le courant de l’année 2012… Ce premier scénario serait invalidé en cas de dépassement des 1 292 points car cela signifierait que la vague b en cours n’est pas achevée ou qu’un nouveau cycle haussier se met en place.

Ce n’est pas mon scénario préféré pour le moment, même s’il me semble tout à fait possible. L’objectif minimum de la vague c serait de revenir proche des plus-bas de cette année à 1 070/1 100 points, dans le cadre d’une vague c courte. Mais les vagues c courtes sont rares et en cas de nouveau test, cette zone de support pourrait céder et nous emmener dans une correction plus profonde vers les 1 010 voire les 960 points, avec une amplitude proche de la vague a que nous avons connue en 2011.

Sur les places financières de notre Vieux Continent, cette violente correction nous ferait sûrement revoir les plus-bas de 2009 ou 2003. Elle serait ensuite suivie par un violent rebond qui marquerait probablement le début d’un nouveau cycle haussier.

Scénario n° 2 : une correction, oui mais limitée 
Comme vous l’aurez remarqué, à court terme, il existe une « partie commune » à ces deux scénarios, puisque dans les deux cas, une consolidation à court terme est à privilégier pour ce début d’année. Mais, dans mon second scénario, la correction envisagée est moins violente. L’idée est qu’elle serait limitée aux 1 200 points voire aux 1 150 points.

Ce scénario a pour l’instant ma préférence, notamment à la vue des indicateurs mathématiques comme le RSI mis en avant sur ce graphique :

Graphique: S&P 500

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Les premières semaines voire les premiers mois de l’année seront déterminants. Mon second scénario serait invalidé en cas de nette cassure des 1 150 points, un niveau de support important à avoir en tête pour ce premier trimestre.

Si la correction à court terme se limite à la zone des 1 150/1 200 points, nous pourrions alors prendre appui sur celle-ci dans les prochaines semaines (dès janvier ou en mars par exemple) pour ensuite connaître une nouvelle phase de rebond violente, semblable à celle d’octobre, qui nous ramènerait proche des 1 345 points. La zone des 1 345/1 370 points devrait ensuite être difficile à dépasser, au moins dans un premier temps.

Voilà pour mes perspectives, ou plutôt prospectives, qui, je l’espère, vous amèneront à réfléchir sur la situation actuelle du S&P 500 et le scénario à envisager pour cette année, et pourquoi pas, vous donner l’envie de retrouver mes analyses à plus court terme dans mon service Levier7.

Mots clé : - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

3 commentaires pour “S&P 500 : mes deux scénarios et les niveaux à surveiller pour 2012”

  1. […] Première parution dans le Billet du Trader du 02/01/2012. […]

  2. […] en 2012 ainsi que les niveaux clé à surveiller. Un article que vous pourrez lire sur le site du Billet du Trader… AKPC_IDS += […]

  3. […] Après le S&P 500 la semaine dernière, faisons maintenant un point sur la volatilité et regardons donc de plus près ce que nous dit le VIX en ce début d’année. Avant de nous lancer dans le vif du sujet, je vous rappelle que cet indicateur, surnommé par certains “indice de la peur”, montre avant tout le niveau de stress, de tension, des opérateurs sur le marché. […]

Laissez un commentaire