S&P 500 : couvrez-vous !

Rédigé le 17 janvier 2012 par | Autres indices, VIX Imprimer

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. C’est un peu l’impression que j’ai en ce moment sur les marchés américains. En effet, les statistiques économiques US surprennent agréablement. L’économie américaine crée des emplois – voyez les chiffres record de décembre publiés récemment – et pousse le taux de chômage au plus bas. Côté activité, les indices ISM manufacturier ou des services progressent. On note même un certain frémissement dans l’immobilier. Bref, tout va donc bien.

Cependant, alors que le bal des trimestriels vient de commencer à Wall Street, les premières réactions boursières me rendent beaucoup plus dubitatif…

CA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES : la France vient de perdre son AAA

Le scénario du pire se met en place… La faillite de la France pourrait n’être qu’une question de semaines… et votre argent en serait la première victime.

N’attendez surtout pas pour prendre ces trois mesures : elles pourraient faire toute la différence dans les mois qui viennent.

 
Le cas ALCOA (AA:NYSE)
Côté microéconomie, la tendance semble encourageante. A première vue. Les premiers résultats corporate, avec notamment ceux d’ALCOA semblent de bonne facture. Les ventes trimestrielles supérieures aux attentes et la confiance affichée par le géant de l’aluminium pour 2012 ont suscité l’enthousiasme des investisseurs mardi dernier… en afterhour surtout !

Regardons cela de plus près. Alors qu’ALCOA bondissait de 3% en pre-market mardi matin, l’humeur était toute autre à l’ouverture de Wall Street. Après une ouverture en forte hausse, le titre a été vendu et a finalement clôturé à l’équilibre. Preuve que, même dans le cas d’une bonne surprise en termes d’activité ou de perspectives, cela n’est pas suffisant pour soutenir la hausse du titre. Ce genre de réaction est à mon sens symptomatique ; imaginez ce qui se serait passé si les comptes avaient déçu…

Bref, sauf à envisager que dans l’environnement actuel nous ayons d’incroyables surprises à la hausse au niveau résultats dans les prochains jours, je vois mal comment nous pourrions éviter une prochaine correction sur les marchés.

En résumé : alors que les publications corporate vont prochainement s’accélerer (Google, Intel, General Electric ou encore Bank Of America dans un premier temps), je vous recommande la prudence. Car à mon sens, le potentiel de bonne surprise immédiat me semble faible.

D’ailleurs, j’ai plusieurs arguments, techniques cette fois, qui viennent confirmer ce sentiment.

Pourquoi se couvrir ?
Pour étayer les choses, mon analyse tournera autour des trois éléments suivants :

  • les indices boursiers ;
  • le VIX ;
  • l’indicateur AAII.

1) Les indices boursiers. Le S&P 500 va rapidement tester son oblique descendante moyen terme. Le Nasdaq 100 s’attaque à l’important seuil horizontal des 2 400 points. L’indice des valeurs technologiques devrait, au préalable, revenir combler son gap hebdomadaire ouvert début janvier (un gap weekly étant rarement laissé béant à court terme). Graphiquement, mon scénario est donc le suivant : retour du Nasdaq 100 sous les 2 300 points pour un S&P 500 revenant sous les 1 240 points, soit proches de leur ligne de tendance ascendante respective.

2) Les indices de volatilité implicite sont revenus en zone « calme » mais la tendance baissière commence à s’essouffler. Pour preuve, sur le VIX, la formation de divergences haussières sur les indicateurs techniques journaliers ; prélude d’une reprise haussière dans les prochains jours.

3) L’indicateur AAII est repassé nettement positif depuis début janvier. Le pourcentage d’investisseurs américains baissiers est en chute libre et proche du niveau d’excès situé historiquement sous les 15%.

Le tableau global me semble un peu trop beau en cette mi-janvier ! N’attendez pas que les mauvaises nouvelles reviennent il sera probablement déjà trop tard… Il faut prendre position sans tarder, et anticiper ce retournement pour jouer la baisse à venir. C’est ce que je commence d’ailleurs à faire ici !

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

4 commentaires pour “S&P 500 : couvrez-vous !”

  1. […] parution dans le Billet du Trader le 17/01/2012. AKPC_IDS += […]

  2. […] commencé à vous l’expliquer la semaine dernière, en vous recommandant de commencer à vous couvrir sur le S&P 500. Je continue aujourd’hui, en vous expliquant […]

  3. […] international… Mathieu nous expliquait hier qu’à deux ou trois détails près… tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes américains – mais qu’il valait quand même mieux couvrir vos […]

  4. […] international… Mathieu nous expliquait hier qu’à deux ou trois détails près… tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes américains – mais qu’il valait quand même mieux couvrir vos […]

Laissez un commentaire