S&P 500 : la baisse n’est pas terminée

Rédigé le 11 octobre 2013 par | Analyses indices, Autres indices, US Imprimer

A en croire la séance d’hier, tout va bien dans le meilleur des mondes. Madame Janet Yellen va être nommée à la tête de la Fed tandis que républicains et démocrates vont s’entendre pour éviter un défaut du pays jeudi prochain.

Cela ne vous aura pas échappé : l’espoir suscité par la probable sortie de l’impasse budgétaire a été saluée par les marchés. Enfin, par « sortie », à en croire les dernières news, il semble que ce soit surtout repousser pour mieux sauter. On s’achemine plutôt sur un compromis dans l’idée de gagner quelques semaines.

Bien, et après ? Est-on reparti pour de nouveaux sommets historiques ? Eh bien au risque de vous décevoir, vue l’humeur du moment, non je ne crois pas. Je pense que la période des trimestriels va surtout être placée sous le signe de la prudence.

Alors certes, ALCOA a ouvert le bal des trimestriels mardi soir et le leader de l’aluminium s’est voulu plutôt rassurant. Mais au-delà de ce cas précis, je pense que bon nombres de sociétés seront plutôt prudentes sur le court terme.

Prenez par exemple UNITED TECHNOLOGIES, l’un des poids lourds du Dow Jones. Le conglomérat américain a annoncé qu’il avait mis au chômage technique des milliers de salariés la semaine dernière suite à la fermeture des administrations publiques. Dans ce contexte, croyez-vous que les entreprises afficheront un franc optimiste pour la fin de l’année ?

Surtout que dans le même temps, les marchés émergents ralentissent. A ce titre, les comptes de J.P. Morgan seront d’ailleurs à suivre ce midi. Sur le sujet, je ne vais pas vous refaire le speech de ce que je pense de la valeur ; au besoin, tout est ici.

Plus globalement, je pense que la prudence sera le catalyseur d’un second temps de baisse sur les marchés américains dans les prochaines semaines. Techniquement parlant, quand on se penche sur la configuration du S&P 500, les choses ne me semblent pas des plus engageantes. Regardez où nous en sommes.

Graphique du SP500
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Comme on le constate sur le graphique journalier ci-dessus, l’indice élargi américain évolue dans une large figure en biseau ascendant de moyen terme (visible en pointillé). Et miracle ô miracle, on vient juste de prendre appui sur la borne basse de cette figure mercredi soir avec, sur un graphique en chandelier, une formation de type « doji » (flèche verte visible sur le graphique).

Une phase de reprise technique est donc à l’oeuvre dans l’immédiat. Pour autant, si un sursaut est probable dans l’immédiat en direction de la moyenne mobile 20 jours (visible en rouge sur le graphique), je crains ensuite que la baisse ne soit pas terminée. Je vous rappelle qu’un biseau ascendant a statistiquement un rôle de retournement (implication baissière donc). Je crains que les vendeurs n’aient pas dit leur dernier mot.

A terme, une sortie par le bas de ce biseau reste selon moi le scénario le plus probable. L’objectif principal de ce repli se situant dans la région des 1 560 points.

Cette zone de prix correspond à la fois à la base de la figure mais également à l’objectif théorique d’une telle configuration (projection de Fibonacci de 100% de la base reportée depuis le point de cassure).

 

Débutant ou initié : entrez dans la Master Class Boursière
de notre spécialiste !

Si vous disposez de 20 minutes par semaine, c’est le moyen idéal pour apprendre à faire progresser votre portefeuille et profiter du potentiel des marchés avec par des plus-values potentielles de 15%… 19%… 20%…

Découvrez en participant à la Master Class Boursière, une méthode simple et efficace pour vous permettre de reprendre le contrôle de votre portefeuille… en 20 minutes par semaine !

 

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Un commentaire pour “S&P 500 : la baisse n’est pas terminée”

  1. pour finir, c’est plutot la hausse qui a repri le dessus … ou alors un piège ?

Laissez un commentaire