Standard & Poor’s Global Ratings place le Venezuela en situation de défaut

Rédigé le 14 novembre 2017 par | Toutes les analyses Imprimer

Standard & Poor's Global RatingsAprès le constat d’un défaut du Venezuela par l’ISDA, c’est au tour de l’agence de Standard & Poor’s Global Ratings de déclarer ce pays en défaut (sur 200M$ de remboursement portant sur 2 émissions obligataires distinctes), alors même que débute cet après-midi une réunion entre les créanciers et le gouvernement vénézuélien.

Les créanciers américains ont interdiction d’y participer (dans le cadre de sanctions décrétées par Washington, visant à faire tomber le régime Maduro… et cette éventualité se rapproche sérieusement).

Caracas serait cependant parvenu à un accord de restructuration portant sur 3Mds$ avec Moscou (sur un montant de 8Mds$).

Avec la Chine, l’encours de dette s’élève à 28Mds$… et dans ce cas, c’est le créancier qui a du mal à dormir, pas l’emprunteur.

 

Qui du Venezuela ou de l’Arabie est le plus proche du chaos ?

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Standard & Poor’s Global Ratings place le Venezuela en situation de défaut”

  1. Oui, enfin, l’agence Melenchon & Co n’a pas encore reconnu le défaut…

Laissez un commentaire