Soyez prudent sur les marchés actions

Rédigé le 31 octobre 2011 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

Le 4 octobre dernier, je vous indiquais que je voyais le CAC 40 aller plutôt vers 3 200 points que vers 2 500 points. A cette époque, l’indice CAC 40 évoluait autour de 2 850 points. J’étais haussier sur l’euro alors que la devise européenne se traînait autour des 1,3150. Nous sommes trois semaines plus tard ; le constat est édifiant.

La devise européenne a repris dix figures, ce qui est vraiment énorme, pour atteindre 1,4160. De son côté, le CAC 40 a marqué un plus-haut à 3 411 points, soit une progression de presque 20% depuis les 2 850 points.

En fait, l’optimisme est revenu avec bien sûr l’accord obtenu aux forceps sur la Grèce et sur la recapitalisation des banques. Je ne reviendrai pas sur ce point, Philippe Béchade en a parlé ce jour dans Le Billet du Trader. Vous avez sans doute lu tout ce qui était possible sur le sujet et l’euphorie boursière de jeudi (+6,28% pour le CAC 40) ne vous a pas échappée. L’optimisme est également revenu sur le fait que l’économie américaine n’est pas encore en récession, contrairement aux prévisions des Cassandre de l’économie, toujours prompts à voir le pire. Le PIB américain a par exemple rebondi de 2,5% sur le troisième trimestre, retrouvant ainsi le niveau de son point haut de l’été 2010. La consommation, qui contribue à hauteur des 2/3 du PIB, a par exemple progressé de 2,4% au troisième trimestre…

Mais un élément cloche et me fait penser qu’il s’agit d’euphorie et non de réelle confiance dans le futur.

Regardez les small caps…

Sur la semaine du 24 octobre, l’indice CAC Small a repris 2,3% environ, tandis que l’indice CAC Mid & Small a progressé de 6,5% et que le CAC 40 s’est adjugé 9,2%. Lors de la hausse euphorique de jeudi 27, l’indice CAC Small n’a pris que 1,92% et le CAC Mid & Small « que » 3,28%.

Alors oui, ce décalage entre grosses capitalisations et petites est somme toute logique ; je vous en parle semaine après semaine : dès qu’une bonne nouvelle envahit la planète finance, les investisseurs se jettent sur les valeurs les plus liquides ou sur celles qui ont fortement décroché, comme les bancaires. Quand vous êtes un investisseur institutionnel, vous avez plus envie au lendemain du sauvetage de la Grèce d’acheter de la BNP que du Business & Decision, un spécialiste de la business intelligence, qui est pourtant bradé aux cours actuels.

Seulement… l’euphorie s’est ternie dès vendredi dernier, et les indices ont commencé à se retourner à la baisse… les acheteurs ne se sont même pas intéressés aux mid et small caps. Ils ont donc joué l’annonce du sauvetage de la Grèce… mais n’y croient pas sur le long terme… ou restent méfiants quant à l’avenir. Personne n’a profité des faibles valorisations* des small caps pour acheter la croissance, acheter le futur et parier sur un retournement de tendance à la hausse. C’est pour cela que je me méfie dès aujourd’hui.

Alors oui, certes, nous avons eu de très forts rebonds de valeurs très liquides comme PARROT (+11,6%) ou encore S.T. DUPONT (+10,5%). Je vous ai parlé, dans mes news, de ce possible rebond du spécialiste du luxe car je trouvais que ces derniers jours les volumes se gonflaient.

Philippe Bechade, dans son analyse technique publiée le 17 octobre, est venu me conforter dans l’idée que l’action avait encore du potentiel.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Jérôme Revillier : +39%… CAC 40 : -20%… FUYEZ LES ACTIONS !!

Les particuliers qui tradent le Forex – en seulement 10 minutes d’attention par jour – grâce au service de Jérôme Revillier ont encore vu leur capital augmenter ces derniers jours :

– Mardi 30 août 2011, leur portefeuille a gagné +3% en seulement deux heures sur un seul et même trade (soit 300 euros pour un portefeuille de 10 000 euros) !

– Vendredi 9 septembre 2011, ils coupaient leur position vendeuse initiée le 29 août 2011 sur une hausse de portefeuille de +9,69% sur une seule et même position !

A ce jour, le service de Jérôme Revillier affiche une performance de +39% depuis son lancement le 5 juillet 2010. Essayez-le pendant un mois : il suffit de continuer votre lecture…

______________________

Maintenant que devez-vous faire sur les marchés actions ?

Il faut d’abord poser les crayons et, pour ceux qui ont suivi mes derniers conseils, prendre vos bénéfices.

Il est illusoire, après 500 points de hausse, de penser que le marché peut continuer à monter aussi rapidement. Gardez 50% de cash… et attendez.

Comme vient de l’écrire Pimco, premier gestionnaire mondial de fonds obligataires et en général assez serein sur les marchés, le risque a été réduit mais pas éliminé.

Soyez donc très prudents et n’oubliez jamais que ces séances à +6,28% comme jeudi ne sont pas très saines… Je disais la même chose quand on perdait 5% en ligne droite.

Et pour ceux que cela intéresse, je vous invite à lire mon commentaire sur l’opération financière qui se joue en ce moment sur Rueducommerce.com…

* Décryptage : Valorisation
Aussi appelée capitalisation. Il s’agit de la valeur boursière d’une entreprise. Elle se calcule en multipliant le cours de la Bourse par le nombre d’actions. Cet outil détermine le prix d’une société à un instant T.

Mots clé : - - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire