Faites attention au SOX, c’est l’indice précurseur des marchés

Rédigé le 1 décembre 2009 par | Autres indices Imprimer

Je voudrais faire un point avec vous sur le SOX, l’indice des semi-conducteurs de la Bourse de Philadelphie. S’il n’est pas connu du commun des mortels, je suis certain que les plus expérimentés d’entre vous ont déjà entendu parler de cet indice.

C’est LA référence concernant l’activité dans l’industrie des semi-conducteurs, le coeur de nos ordinateurs et donc de nos économies depuis maintenant 30 ans. Le SOX est considéré par de nombreux spécialistes des marchés comme un bon indice précurseur.

Le radar de l’économie mondiale

Cela se comprend aisément, puisqu’une forte activité dans le secteur est le signe d’une bonne santé des valeurs technologiques, des télécommunications, des médias — et plus largement de l’économie. Dans le cycle de production, il sera a priori le premier à se reprendre ou à piquer du nez. Le moindre de ses mouvements sera donc scruté avec une attention toute particulière par les spécialistes des marchés financiers dans le monde.

Attention, cela ne veut pas forcément dire qu’une faiblesse dans le secteur se traduira très rapidement par une faiblesse du marché dans son ensemble, la croissance étant de moins en moins tirée par les valeurs technologiques ces derniers temps. Toutefois, c’est un indicateur qui mérite certainement votre attention.

Le secteur a été divisé par plus de trois entre juillet 2007 et novembre 2009. Ce fut l’un des plus touchés par la correction. Cela peut paraître étonnant de la part d’un secteur qui n’a rien à voir avec l’immobilier et la finance, mais sachant qu’il est l’un de ceux qui est le plus lié à la croissance, cela se comprend un peu mieux.

Son côté précurseur s’est illustré une fois encore l’année dernière, puisque le secteur, comme le Nasdaq 100 d’ailleurs, a fait des points bas en novembre 2008, et non en mars 2009. C’était l’un des indices que je suivais lorsque je suis repassé positif à moyen terme sur les indices fin février. Aujourd’hui encore, son évolution dans les prochains mois sera déterminante.

Graphiquement, le SOX n’a pas fait de nouveaux plus hauts

Graphiquement, la tendance reste positive à moyen terme depuis ses points bas de novembre 2008, et le secteur reste au-dessus de sa moyenne mobile à 30 semaines, sur laquelle il s’était appuyé récemment à 288 points il y a un mois. Elle est désormais support légèrement en dessous des 300.

Indice SOX

Toutefois, contrairement au Nasdaq ou au Dow Jones, il n’a pas fait de plus haut en novembre, et il s’est arrêté net par deux fois (en septembre et en octobre) sous le niveau des 337 points, très précisément au niveau d’une résistance horizontale majeure correspondant aux anciens plus bas de début 2008, et au retracement de 50% de la correction 2007/2008.

Dès lors, tant que nous ne parvenons pas à dépasser ce niveau, la prudence est de mise. Sachant que cet indice est souvent précurseur, le fait qu’il n’ait pas réussi à faire de nouveaux plus hauts tandis que le Nasdaq ou le S&P 500 en faisaient doit nous mettre en alerte. Cette faiblesse n’est sûrement pas anodine, même si rien n’est confirmé pour le moment.

Les indicateurs s’essouflent

Les indicateurs mathématiques me donnent également des premiers signes de faiblesse — à confirmer. Le RSI à 14 semaines a en effet nettement buté sous le niveau des 70 lors du top de septembre. Pour autant, il ne présente pas de divergence baissière et les cours se sont repris dans les 288 points en octobre alors qu’il reprenait son souffle sur le support au niveau de la zone de neutralité des 50, ce qui est donc plutôt positif, au moins à court terme.

Quant au MACD, il reste au-dessus du niveau fatidique de 0, mais il est passé sous sa ligne de signal lors de la correction d’octobre pour la première fois depuis mars. Il ne parvient pas à repasser au-dessus malgré le récent rebond, ce qui est un signe de faiblesse préoccupant.

Pour résumer, contrairement à ses célèbres homologues, le SOX n’est pas parvenu à faire des plus hauts en novembre, et donne des premiers signes préoccupants de faiblesse sous un niveau majeur de résistance à 337 points.

Toutefois, tant qu’il reste au-dessus de sa moyenne mobile à 30 semaines et des points bas d’octobre, la configuration reste positive, même si elle incite à la plus grande prudence.

Surveillez le SOX dans les prochaines semaines

Si, dans les semaines ou les mois qui viennent, cette faiblesse de l’indice des semi-conducteurs se confirme, elle donnerait lieu à une correction vers la zone de support majeure à 240/250, mais surtout, elle serait sûrement une nouvelle fois un signe précurseur d’une correction sur les indices.

Nous n’en sommes pas là, je le répète, mais c’est un indice que je surveillerai avec beaucoup d’attention dans les prochains mois.

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Un commentaire pour “Faites attention au SOX, c’est l’indice précurseur des marchés”

  1. bonjour,
    je pense qu’il y a une configuration tête-épaules renversée en cours sur CAC40, doit-on s’attendre à un basculement proche (d’ici une semaine…), le CAC 40 est à la hausse afin de nous donner raison 🙂

Laissez un commentaire