La Bourse au quotidien

Analyses et conseils boursiers indépendants

Sopra Steria reste sous pression

Par Eric Lewin18 Oct 2016

Le cours de la société informatique Sopra Steria, au contraire de l’ensemble de son secteur, vient de connaître un mois difficile, perdant près de 9%. Dans le même temps, le CAC 40 prenait plus de 2%.

L’hypothèse d’un Brexit dur n’est pas une bonne nouvelle pour la société. Son chiffre d’affaires (plus de 3,5 milliards d’euros en annuel) est réalisé à hauteur de 29% en Grande-Bretagne, et tout particulièrement avec le service public britannique.

Certes, pour l’instant, l’arrivée de Theresa May au 10 Downing Street n’a conduit à aucune remise en cause de ces fameux contrats, mais certains analystes estiment d’ores et déjà que le ralentissement économique britannique va entraîner une baisse du chiffre d’affaires de Sopra Steria.

La France, où le groupe réalise près de 50% de son chiffre d’affaires, est un marché beaucoup plus florissant. Les contrats se multiplient pour le groupe, comme d’ailleurs pour l’ensemble de la filière.

Malgré une bonne maîtrise des salaires, la société sera-t-elle en mesure d’atteindre, dès l’an prochain, les 8% à 9% de rentabilité opérationnelle prévus ? Pour l’instant, la direction n’a annoncé aucune réelle révision, comme si le Brexit n’aurait aucune conséquence sur son activité. Or, mécaniquement, même si les contrats anglais ne sont pas remis en cause, le groupe devra faire face à la faiblesse actuelle de la livre sterling.

Avec que la livre recule de plus de 8% en l’espace de trois mois, Sopra Steria devra prendre en compte des pertes de change au moment de la consolidation. De telles pertes ne sont absolument pas neutres et pourraient remettre en cause les objectifs de rentabilité.

Le titre demeure donc sous pression malgré une valorisation actuelle qui pousserait à l’achat. Avec un PER de 11 aux cours actuels si l’on se fie aux prévisions 2017 ou encore de 14 sur les prévisions 2016, le titre n’est pas cher du tout…

Je vous recommande malgré tout la prudence. Mieux vaut attendre la publication du chiffre d’affaires trimestriel, le 3 novembre prochain, avant de tenter quoique ce soit sur la valeur.

Si ce troisième trimestre, le premier post-Brexit, s’est bien passé, le cours de Sopra Steria pourrait repartir de l’avant, d’au moins 15%, voire plus en cas de très bonne publication et, surtout, de prévisions maintenues.

Surveillez donc de près les prochains trimestriels !

photo auteur

Eric Lewin

Rédacteur en Chef de La lettre PEA et de Mes Valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de « La lettre PEA » des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

Eric Lewin est également rédacteur en chef de « Mes Valeurs de Croissance » et fait bénéficfier ses lectuers de conseils de tout premier ordre pour profiter du potentiel exceptionnel de croissance des Mid & Small Caps.

Voir les articles de Eric Lewin

Infos Bourse, News & Opportunités

Suivez nous sur Facebook

Retour en haut

Si vous souhaitez recevoir des informations en exclusivité sur les IPO, OPA, augmentations de capital et autres opérations financières des partenaires de La Bourse Au Quotidien, inscrivez-vous ici :