SOMFY : une belle inconnue au potentiel limité, pour l’instant

Rédigé le 10 septembre 2013 par | Mid et Small Caps Imprimer

Numéro un mondial des moteurs de volets, SOMFY (FR0000120495) est l’une des mid caps les moins connues de la cote parisienne. Fondé en Haute-Savoie en 1960, le groupe peut pourtant se targuer d’un demi-siècle d’existence et de quelque 1,4 milliard d’euros de capitalisation boursière.

D’ailleurs, pour la petite anecdote, plusieurs milliers de ses moteurs équipent l’immeuble newyorkais de l’ONU. Et ce, sans parler de la centaine de millions de moteurs qui actionne, dans plus de 60 pays, des portes de garage ou encore des stores et autres volets roulants…

Il faut dire que la société s’internationalise de plus en plus. Certes, elle tire encore 28% de ses activités en France ou encore 38% de l’Europe de l’ouest mais réalise 9% de son chiffre d’affaires en Chine (suite notamment à l’acquisition de 70% de Dooya, le leader chinois du secteur), 6% au Moyen-Orient ou encore 7% aux Etats-Unis.

• L’exercice 2013 se présente bien

Les derniers chiffres semestriels publiés font état d’une amélioration des marges. Si le chiffre d’affaires semestriel recule de 1,4% à 506,9 millions d’euros, il n’en va pas de même des résultats ressortis en hausse. Ainsi, le résultat opérationnel courant progresse de 5% à 81,8 millions d’euros, permettant à la marge opérationnelle d’atteindre 16,1%… Vous en conviendrez tout autant que moi, c’est énorme pour le secteur. Le résultat net progresse de façon plus spectaculaire et atteint 62,6 millions d’euros, en hausse de 43,9%, ce qui est nettement supérieur aux attentes des analystes les plus optimistes.

L’exercice 2013 se présente donc sous les meilleurs auspices pour le groupe avec une bonne résistance en France et en Europe couplée à un fort développement dans les pays émergents – avec en plus quelques velléités de développement supplémentaires du côté de la Chine et du Brésil. La société est également très bien gérée avec notamment une trésorerie nette positive, ce qui veut dire un gearing négatif. De quoi poursuivre son développement et ses efforts de recherche et développement alors que SOMFY consacre 10% de son chiffre d’affaires à l’innovation.

• +41% depuis le 1er janvier

La Bourse a déjà salué les bons résultats du groupe. SOMFY s’est en effet apprécié de 41% depuis le début de l’année, rejoignant même un plus-haut de 5 ans il y a un peu moins d’une semaine. Le titre semble correctement évalué aux cours actuels avec notamment un PER de 12 ou encore une VE/ROC de 10. Cela veut dire que la marge de progression semble limitée pour l’instant.

Je trouve également que le titre n’est pas très liquide en dépit de sa capitalisation actuelle. En effet sur les 5 dernières séances, il s’est échangé simplement 2 300 titres, ce qui est extrêmement faible. Mais le flottant est assez étroit et ne représente pas plus de 14% des actions. Aussi, il faut toujours mieux passer des ordres limités si l’on veut s’intéresser à ce genre de valeurs.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

« Les PME françaises sont le fer de lance de l’économie… »  N.S.

Découvrez les conseils d’Eric Lewin pour soutenir nos PME et bien-sûr, en tirer de jolies plus-values ! Depuis le lancement de son service, Eric a permis à ses lecteurs d’engranger plus de 15% de performance grâce à sa sélection de valeurs : profitez-en à votre tour…

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire