Solvay est au CAC 40. Vous le saviez ?

Rédigé le 19 juillet 2016 par | Big caps, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Avec une capitalisation de 9,1 Mds€, Solvay (BE0003470755) est au 39e rang parmi les sociétés composant le CAC 40, juste devant Technip.

Solvay fait parler de lui

Beaucoup moins connu qu’Arkema, le chimiste belge est cependant au centre de l’actualité. Sa forte implication auprès de Solar Impulse, le célèbre avion solaire qui fait le tour du monde, a fait notamment parler de lui.

La société est à l’origine de 15 produits utilisés dans plus de 6 000 pièces qui facilitent, entre autres, la collecte et le stockage de l’énergie, l’optimisation de la consommation de carburant ainsi que l’allégement de l’avion solaire Solar Impulse.

Solvay, c’est également une gamme complète de produits destinés à la préparation et la conservation d’aliments, également le développement de plastiques techniques. Des progrès qui améliorent la miniaturisation et l’ergonomie des équipements électriques ou électroniques.

Tout cela fait de Solvay un groupe rentable… très rentable, même. Sur le premier trimestre, son chiffre d’affaires a reculé de 6% a 2,9 Mds€, mais son Ebitda a progressé de 2% à 602 M€.

Un pricing tower qui fait la différence

C’est le pricing power du groupe qui fait la différence. Je parle de sa capacité à augmenter ses prix sans que cela n’affecte la demande de ses produits et ses services.

On rencontre beaucoup d’exemples équivalents dans le luxe. Par exemple, si Rolex décide d’augmenter ses prix de 5%, il n’est pas sûr que la demande pour ses montres diminue. Les consommateurs sont très attachés à la marque.

Curieusement, l’action Solvay ne brille pas, considérée comme parfois trop cycliques par le peu d’analystes qui suivent la valeur. Le titre perd plus de 30% en un an. C’est excessif, d’autant que l’action se paye sur un PER de 12. Un retour du titre sur des niveaux de 95 €, soit une hausse de 10%, n’aurait rien de particulièrement scandaleux.

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire