Smart City : les villes aussi se digitalisent

Rédigé le 14 décembre 2017 par | A la une, Indices, sociétés et marchés Imprimer

La transformation numériqueSmart city géolocalisation les villes aussi se digitalisent transformation digitale est une tendance lourde, au long cours, et clairement inéluctable. Et ce, qu’il s’agisse des entreprises, de nos industries et même de nos villes. C’est ce dont je vais vous parler, avec le concept de Smart city.

Le concept est plutôt simple. Son but ? Rendre nos villes plus « intelligentes ». Comment ? Tout simplement grâce à la technologie et, plus particulièrement à ce qu’elle peut nous offrir en matière d’information et de communication.

D’ailleurs, de plus en plus de villes tendent vers ce modèle. C’est notamment le cas des grosses mégalopoles asiatiques comme Hong-Kong, Singapour, Tokyo. Très en avance, elles paraissent même déjà ultra-futuristes par rapport à leurs homologues européens.

Smart city : améliorer les services urbains

En fait, avant même d’en arriver à ce stade – particulièrement abouti en la matière –, l’idée même de ville intelligente se concentre d’abord sur l’amélioration de la qualité des services urbains (stations de vélos en libre-service, bornes de recharge pour voitures électriques, poubelles intelligentes, etc.) en parfaite adéquation avec les problématiques actuelles de développement durable.

Et à ce titre, il y a déjà beaucoup à faire… Et c’est sur ce segment par exemple que SPIE (FR0012757854), le leader européen des services multi-techniques (génie électrique, mécanique et climatique), cherche à se positionner actuellement. Il n’est d’ailleurs pas le seul.

Je pense aussi à la start-up OpenDataSoft qui s’est dernièrement lancé à l’assaut des villes américaines. De même, la ville de Narbonne vient de signer un partenariat avec Orange (dont je vous ai parlé hier) et Cisco pour déployer un réseau de capteurs-sondes dans ses écoles et crèche pour en contrôler température et taux d’humidité.

Bref si les initiatives se multiplient, le thème est encore balbutiant – et les détracteurs nombreux. Pourtant le secteur recrute à tour de bras, preuve s’il en faut que la tendance est en marche… Nous en reparlerons donc très prochainement, car j’en suis sûr elle prendra de l’ampleur.

[C’est d’ailleurs un secteur que je suis de très près dans ma lettre d’investissement dédiée aux valeurs et secteurs de croissance. Pour en savoir plus, c’est par ici…]

Mots clé : - - - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire