Small caps : un semestre en demi-teinte

Rédigé le 4 juillet 2012 par | Big caps Imprimer

Je ne vais pas revenir sur la folle séance de vendredi qui a permis aux marchés actions de s’envoler, ni sur les causes de cette envolée car vous avez pu lire et relire le résumé du sommet de Bruxelles. Je vais plutôt revenir sur le bilan du semestre sur les small caps. Il s’avère finalement assez contrasté avec une hausse de l’indice CAC Small & Mid de l’ordre de 5,4% tandis que l’indice CAC Small a cédé 0,56%. L’indice CAC 40, pour sa part, finit les six premiers mois de l’année sur une progression de 1,17%.

Les IPO, OPA, OPRA se poursuivent

Cette période assez tourmentée et très volatile n’a pas empêché les introductions en Bourse. Ainsi, de nombreuses entreprises ont fait leur premiers pas sur le marché. Citons notamment GOLD BY GOLD (FR0011208693), VEXIM (FR0011072602), DBV TECHNOLOGIES (FR0010417345) – je vous avais d’ailleurs présenté en détail ces sociétés.

Et ces IPO vont se poursuivre. Deux nouvelles sociétés se préparent à entrer en Bourse : METHANOR et AGREGATOR. J’ai d’ailleurs longuement rencontré les P-DG de ces deux sociétés en fin de semaine dernière et la newsletter de mardi sera consacrée à METHANOR, celle de jeudi à AGREGATOR… Attendez donc mon retour avant de vous intéresser à ces deux titres et de passer vos ordres…

Je vous le disais déjà en mai dernier, la période actuelle semble propice aux OPA. Et, effectivement, beaucoup d’opérations financières se sont déroulées ce semestre écoulé. Citons tout d’abord, la bataille entre LEGUIDE.COM (FR0010146092) et Lagardère – le groupe de presse a raflé la mise au prix de 28 euros malgré une forte résistance de la direction. Notons également les OPA – assorties de primes conséquentes – de Seagate sur LACIE (FR0000054314), de La Poste sur ADVERLINE (FR0004176337) ou d’AIR LIQUIDE sur LVL MEDICAL (FR0000054686). Outre-Manche, WPP, le géant britannique de la publicité et de la communication, s’est également emparé de PRESS INDEX (FR0010314963), spécialiste de la veille presse.

Eh oui, les  big caps poursuivent leurs emplettes dans le monde des petites capitalisations qui évoluent en général sur des niches porteuses. D’ailleurs, dans les prochains mois, ce mouvement devrait perdurer tant certaines valorisations apparaissent bradées et souvent déconnectées de l’économie réelle… Affaire à suivre donc.

Je vous l’annonçais en avril dernier, la mode est également aux OPRA – c’est-à-dire des offres publiques de rachat d’actions émanant de sociétés gorgées de cash avec peu de pistes d’investissement. Elles ont été nombreuses. PASSAT, LINEDATA SERVICES (FR0004156297) ou encore ITESOFT (FR0004026151) ont préféré rendre de l’argent à leurs actionnaires.

Faut-il retirer au plus vite l’argent de votre compte ?
Faut-il avoir du liquide sur soi ? Si oui, combien ?
Faut-il ouvrir un compte en Allemagne, au Canada ?
Faut-il acheter de l’or ? Si oui, en quelle quantité ?

Découvrez 6 mesures à prendre avant l’Eclatement de la zone euro !

Entre déception et satisfaction

Sinon du côté des déceptions, elles ont été assez nombreuses. Comme je vous le dis régulièrement, dans ce monde si particulier des petites entreprises, il n’y a pas de place pour la déception qui se payent cash. C’est par exemple le cas de CYBERGUN (FR0004031839), en recul de 56% en six mois sur fonds de nombreux profit warning et d’inquiétudes sur la dette. Les prochains résultats annuels du spécialiste de la réplique d’armes factices seront déterminants pour le reste de l’année. Ils seront publiés dans 10 jours…

ARTPRICE.COM (FR0000074783), de son côté, a cédé 51%. Il y a toujours une énorme dichotomie entre le chiffre d’affaires réalisé, autour de 5 millions d’euros et la capitalisation boursière de 160 millions d’euros. De plus, la société n’a pas encore communiqué ses chiffres prévisionnels concernant les ventes aux enchères en ligne…

Evoquons également les 45% perdus par PIERRE &VACANCES (FR0000073041) ou encore les 35% cédés par AUDIKA (FR0000063752) sur fond d’activité assez médiocre.

Quelques satisfactions sont à noter toutefois, comme par exemple les 34% pris par PARROT (FR0004038263) sur fond de bons résultats et de situation financière très saine ou encore les 58% gagnés par HOLOGRAM INDUSTRIES (FR0000062168) que je vous ai présenté en détail le 13 octobre dernier.

Sur Alternext, deux sociétés auxquelles nous avons consacré une e-letter, ont connu un très bon semestre. C’est le cas de CONCOURSMANIA (FR0011038348) (e-letter du 26 janvier) en hausse de 33% et UCAR (FR0011070457) (eletter du 18 novembre) en progression de 38%.

Première parution dans Small Caps Confidentiel le 02/07/2012.

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire