Risque baissier sur les small caps US

Rédigé le 1 septembre 2010 par | Big caps Imprimer

En tant qu’investisseur averti, vous connaissez sans nul doute les grands indices boursiers de la première économie mondiale que sont le S&P500, le Dow Jones 30 et le Nasdaq 100. Mais avez-vous déjà entendu parler du Russell 2000 ? Il s’agit de l’indice des small caps (petites valeurs), dont la capitalisation boursière totale représente près de 8% du marché des actions des Etats-Unis.

Afin de vous donner une idée plus précise sur sa composition — bien qu’aucune d’entre elles ne soit médiatiquement célèbre — vous trouverez ci-dessous la liste des 10 plus importantes valorisations, la première (Salix Pharmaceuticals) étant de 2,6 milliards de dollars.

Top 10 des capitalisations du Russell 2000

Historique du Russell 2000
Intéressons-nous en premier lieu à sa configuration de long terme, en étudiant l’historique des cours sur les 20 dernières années.

La hausse réalisée entre le plus bas de 1990 (à 120 points) et le sommet de 2007 (à 850 points) a été impressionnante (+600%), mais une bonne partie a ensuite été effacée en l’espace de 18 mois — en mars 2009, le recul par rapport au plus haut historique avoisinait ainsi les -58% !

La reprise a été elle-même fulgurante, puisqu’un an plus tard l’indice avait plus que doublé. Le comportement de l’indice lors de ces derniers mois semble à présent suggérer une nouvelle vague corrective d’ampleur, de l’ordre de -20%.

Graphique hebdomadaire du Russell 2000

Une épaule-tête-épaule en cours de validation
Depuis la fin 2009, le Russell 2000 a formé une configuration de retournement en épaule-tête-épaule. Le signal de validation n’a pas encore été donné puisque l’indice consolide au-dessus de la ligne de cou. La rupture de celle-ci semble toutefois imminente, ce qui augure de prochaines semaines mouvementées.

L’objectif de cette formation se situe en effet à 475 points, et le déclenchement d’une figure de ce type provoque généralement une chute violente. La dernière en date concernant le CAC40 en témoigne d’ailleurs. L’indice français avait perdu -16% en l’espace de six séances suite à la validation de sa tête-épaules en janvier 2008.

Graphique journalier 2009-2010 du Russell 2000

La baisse est imminente
Quel sera l’événement déclencheur de cette accélération ? Probablement une mauvaise statistique économique, entraînant dans son sillage des réactions en chaîne. Quoi qu’il en soit, les signaux graphiques se multiplient sur les grands indices boursiers et témoignent d’un risque baissier important.

D’ailleurs, le retour de l’or à proximité de son plus haut historique marqué en juin dernier, l’inscription d’un plus haut de 15 ans du yen face au billet vert ou encore la hausse des obligations d’Etat confirment la recherche de sécurité de la part des intervenants.

Mots clé : - - - -

Jerome Vinerier
Jerome Vinerier

Jérôme Vinerier est analyste technique CFTe (diplôme délivré par la fédération internationale des analystes techniques IFTA). Il a exercé cette profession avec passion pendant plusieurs années au sein d’un cabinet réputé au niveau européen, délivrant quotidiennement le fruit de sa recherche auprès d’investisseurs institutionnels sur une vaste classe d’actifs financiers (actions, devises, indices, matières premières). Animé par la recherche de la performance, il s’établit comme stratégiste indépendant en 2008. – See more at: http://quotidienne-agora.fr/redacteurs/#sthash.0s0xSg5B.dpuf

Laissez un commentaire