La Bourse au quotidien

Analyses et conseils boursiers indépendants

Siemens et Alstom… le mariage forcé ?

Par Philippe Béchade28 Avr 2014

Je suis convaincu que Siemens a été contraint de déclarer de l’intérêt uniquement dans le but de contraindre GE à faire une surenchère (Kron préfèrerait se coucher sur la rails de la ligne TGV Paris/Francfort un jour de grands départs que de marier son groupe avec l’allemand).

Siemens (DE0007236101) et Alstom (FR0010220475) ont trop d’activités en commun et en concurrence frontale (à commencer par le ferroviaire) pour qu’un mariage ne se solde pas par un bain de sang au niveau des emplois.

Comme je vous le disais, General Electric va déjà avoir du mal à rendre rentable la division « énergie » (les activités turbines et alternateurs) alors que l’éolien est un foyer de pertes sans fin, je vois mal comment Siemens pourrait gagner de l’argent sans orchestrer un 2 +2 = 2,4 dans tous les secteurs !!!

photo auteur

Philippe Béchade

Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

Philippe Béchade rédige depuis dix ans des chroniques macroéconomiques quotidiennes ainsi que de nombreux essais financiers. Intervenant quotidien sur BFM depuis mai 1995, il est aussi la ‘voix’ de l’actualité boursière internationale sur RFI depuis juin 2002. Analyste technique et arbitragiste de formation, il fut en France l’un des tout premiers ‘traders’ mais également formateur de spécialistes des marchés à terme. Rédacteur aux Publications Agora, vous trouvez chaque jour ses analyses impertinentes des marchés dans La Chronique Agora.

Voir les articles de Philippe Béchade

Infos Bourse, News & Opportunités

Suivez nous sur Facebook

Retour en haut

Si vous souhaitez recevoir des informations en exclusivité sur les IPO, OPA, augmentations de capital et autres opérations financières des partenaires de La Bourse Au Quotidien, inscrivez-vous ici :