Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Si Poutine fait remonter à ce point le pétrole, le dollar pourrait bien entamer une correction.

Rédigé le 21 novembre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Matières Premières Imprimer

Wall Street et les places européennes n’avaient pas pris un bon départ ce matin (les indices américains étaient à la peine sur les « futures »).

Vladimir Poutine a dû trouver que cette grisaille boursière n’était pas de circonstance à 48H de Thansksgiving et il a volé au secours des détenteurs d’actions en déclarant que la Russie pourrait se joindre à l’effort de réduction de la production pétrolière (dont le principe avait été adopté par l’OPEP il y a 1 mois).

Le baril a repris plus de 4% en quelques heures sur le NYMEX et les valeurs pétrolières trustent le podium de nombreux indices occidentaux. L’or noir remonte si fort que même le dollar commence à consolider : il cède 0,4% à 1,0630 contre euro, après avoir testé tout le weekend ses records de début décembre 2015 sur les places du Proche Orient.

Mots clé : - -

Laissez un commentaire