Si la fausse rumeur de mardi en faisait encore rêver certains

Rédigé le 11 février 2015 par | Autres indices, Toutes les analyses Imprimer

Voilà, de quoi enterrer définitivement la merveilleuse fausse rumeur du « happy end grec  » qui a propulsé le CAC40 vers 4 716,5 points ce mardi. Un haut responsable allemand − un des porte-paroles de W. Schaüble – vient d’affirmer « qu’aucune décision concrète sur le dossier de la dette grecque ne pourra être adoptée lors du Conseil européen de jeudi à Bruxelles dans la mesure où toute proposition économique présentée par Athènes doit être soumise au préalable à l’approbation de la « Troïka » ».

Nous ne sommes pas sortis de l’auberge puisque ce qu’Athènes refuse catégoriquement, c’est justement le fait que la « Troïka » continue d’agir en tant qu’arbitre et décide unilatéralement ce qui est acceptable ou ne l’est pas.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire