Shinzo Abe : les « abenomics » sont en train de réussir…

Rédigé le 13 septembre 2017 par | Asiatiques Imprimer

shinzo_abeC’est un véritable coup de tonnerre qui vient de retentir ce matin au Japon.

Après avoir soigneusement pesé le pour le contre – et au bout d’un suspense insoutenable – Shinzo Abe (le Premier ministre japonais) approuve sans réserve sa propre politique de relance d’apprenti sorcier baptisée « abenomics ».

Et il félicite son vieux complice – le gouverneur de la banque centrale (Haruhiko Kuroda) – d’avoir quasiment doublé le ratio dette/PIB sans avoir obtenu le moindre progrès en matière d’inflation, de hausse des salaires… La croissance s’inscrivant dans un contexte mondial positif, difficile de ne pas y participer ; parmi les pays « développés », seule la Grèce s’en trouve exclue depuis 2010, pour les raisons que chacun sait.

Mais Shinzo Abe introduit un petit bémol : « Grâce aux abenomics, un cercle vertueux est avec certitude en train de naître ».

Oui, vous lisez bien : « est en train de naître »… au bout de 25 ans de taux zéro et de 4 ans de « quantitative easing massif » !

N’importe quoi peut être « en train de naître » sans que quiconque au gouvernement ait bougé le petit doigt, au bout de 4 ou de 10 ans !

Mais il lui fallait afficher ce genre de whishfull thinking pour justifier la suite, c’est-à-dire procéder à une nouvelle augmentation de la taxe sur la consommation (de 8 à 10%), prévue pour octobre 2019.

Tout le monde se souvient que la première hausse de la TVA de +2% en 2014 avait anéanti la consommation, détruit la croissance et le Japon avait mis 2 ans à s’en remettre… d’où des achats hyper massifs d’actifs financiers par la Bank of Japan (BoJ). A défaut de relancer la machine économique nippone, cela avait au moins relancé à la hausse la Bourse de Tokyo et soutenu aussi bien Wall Street que les places du Vieux Continent – en mode « bulle » cela va de soi.

Au Japon, le temps c’est de l’argent… à dépenser lors du « Premium Friday ».

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire