Crash sur le marché chinois

Rédigé le 1 juillet 2015 par | Apprendre la Bourse, Autres indices, Toutes les analyses Imprimer

2015 est l’année de la chèvre en Chine, ou plutôt, si vous voulez mon avis, celle des moutons qui se font tondre.

Ces investisseurs qui, sur le marchés chinois, se positionnent à l’achat sur des indices au plus haut, ont des stratégies qui, je l’avoue, m’échappent totalement. Ou bien, n’ont-ils aucune stratégie de trading ? Peut-être que le module « gestion du risque » de leur plateforme de trading fait l’objet d’une option à laquelle ils n’ont pas souscrit. Ou bien, ce module (pourtant capital quand on s’aventure sur les marchés boursiers) a-t-il été débranché par les banques Centrales. La banque centrale de Chine n’a rien à envier à ses consœurs Américaines et Européennes…

Les crashs boursiers expliqués à mes enfants

Mais revenons à nos moutons (tondus) : hier soir, mes enfants m’entendant parler de « crash boursier » me demandaient : « Dis Papa : c’est quoi un crash ?  »

« Eh bien les enfants, un crash survient quand tout le monde pense que quelque chose est certain, gravé dans le marbre et que c’est justement l’inverse qui se produit. En Bourse, un crash peut causer des pertes de 25%. Et ceux qui se font tondre, ce sont les moutons qui se déplacent en troupeau en pensant rentrer à la bergerie. Sauf qu’une fois passé les portes, ils s’aperçoivent que c’est dans l’abattoir qu’ils sont rentrés ».

Ne suivez donc jamais un troupeau de moutons. »

Une chute de 25% pour un crash ? C’est à très peu de choses près ce que le Shanghai Stock Exchange (le fameux SSE) vient de perdre en un mois à partir de ses plus-hauts.

Le SSE : l’index-casino

On parle beaucoup de ce qui se passe en Chine. Mais il faut voir un graphique pour prendre la mesure des dégâts.

le SSE au 1er jullet 2015

Si l’on fait un peu d’analyse graphique simple sur le SSE, les prix sont arrivés sur un support (rectangle vert) qui correspond très exactement aux reports d’amplitude (flèches et segments marron) et je vous parie mon billet que vous n’allez pas tarder à entendre de la part des médias de commentaires du genre « Le moment de se positionner sur la Chine ? » comme cela m’est arrivé hier.

Alors faites bien attention. Le vrai point d’appui pour éventuellement (c’est à dire SI et Seulement SI un signal technique haussier apparaît – ce qui n’est pas encore le cas– se situera aux alentours des 3 400 Pts.

Les 3 400 Pts, correspondant à un support bien plus solide (rectangle vert) correspondant aux reports d’amplitude de long terme (flèches bleues).

Donc, mon conseil sera de se tenir à l’écart d’un marché « casino ».

En attendant faîtes de même pour le marché européen et le CAC. Plus aucune position ne sera à prendre tant que le sort réservé à la Grèce – dont le FMI vient de prononcer le défaut officiel – ne sera pas tranché une fois pour toutes.

Nous devrions en savoir plus en début de semaine prochaine. Sur ce bonne semaine et restez prudents.

Gilles

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire