Secteur Services aux Consommateurs : arrivée sur objectif et fin de la fête ?

Rédigé le 18 janvier 2013 par | Autres indices Imprimer

Début octobre dernier, je consacrais un Billet à l’analyse d’une opportunité de trading concernant le secteur Services aux Consommateurs.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Le secteur a pris plus de 10% en ligne droite — sans consolidation — depuis le point d’entrée qui avait été mentionné à l’époque.

Je reviens vers vous aujourd’hui car justement, même si les cours sont toujours en forte tendance haussière, la dynamique donne des signes d’essoufflement et des signaux de faiblesse apparaissent. Un signal potentiel de correction qui pourrait être significatif est très proche.

Reprenons tout d’abord la mécanique du trade en nous replaçant à début octobre
Plusieurs motifs principaux incitaient alors à penser que la résistance graphique (en orange sur le graphique ci-dessous) allait être cassée :

– les prix étaient en train de latéraliser sur le support graphique intermédiaire (rectangle bleu). Le tout au contact de la résistance orange (flèche verte) ;
– dans le même temps, l’indicateur de cycle (CDUR) était retourné en zone de survente et le niveau des prix n’avait pas varié pendant le dernier cycle baissier. C’était donc un signe de « force » d’un marché prêt à reprendre son essor ;
– le tout accompagné par une divergence haussière des volumes que vous pouvez retrouver dans l’analyse initiale.

Bien. Le cycle s’est effectivement retourné, la résistance a été cassée, l’impulsion est partie. Le potentiel de 15% était calculé à partir du report d’amplitude (segments et rectangle bleus).

Et maintenant ?
La tendance est toujours haussière. Objectif en vue. Parfait.

Mais voilà. Le calcul ou tout du moins la projection d’objectifs théorique ne reste que… théorique.

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

« La plupart des informations dont je dispose ne peuvent pas être diffusées dans les médias. Pourtant, certaines pourraient vous permettre de réaliser des plus-values de 25%… 34,5%… 60%… et bien d’autres »

Découvrez tout ce que ce spécialiste ne révélera pas en direct à la radio… et accédez à tout un secteur d’opportunités de gain : les explications sont par ici

__________________

Une fois une position prise, interdit de se faire hypnotiser par un objectif quel qu’il soit. La vigilance doit être permanente. Une fois la dynamique lancée, j’observe constamment son évolution, de façon à être alerté en cas d’imprévu ou tout simplement de changement dans la structure des cycles voire de signal d’invalidation via un système d’impulsion (système MACD).

Système que j’utilise en permanence et dont je vais vous parler pour la première fois à la fin de cet article.

Graphique du CAC Consumer
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Commençons par les cycles — indicateur CDUR
L’indicateur de cycle vient de se retourner à la baisse (pastille rouge). Rien de bien méchant : dans ce cas de figure, c’est généralement le signe d’une pause dans la tendance, d’une consolidation à plat ou d’une vague de retracement.

Ce qui est plus embêtant, c’est que :

Conclusion : premier signal de faiblesse et méfiance de mise. Consolidation ou retournement probable ? C’est le système MACD qui peut nous donner plus de précisions.

Système MACD
J’utilise cet indicateur (MACD) de façon radicalement différente de la méthodologie « classique » que vous connaissez sans doute.

En deux mots : l’observation des vagues du MACD permet de lire la volatilité des impulsions sur les prix et leur comportement. Il est ainsi facile de visualiser des axes de propagation qui soutiennent le mouvement. L’analyse de ces axes, leur positionnement relatif en termes d’amplitude et les configurations qu’ils développent permettent d’identifier des points de trading (rebond/retournement/supports/résistances) qui n’apparaissent pas à la simple lecture des prix.

Exemples :

Vous l’avez compris, c’est généralement au troisième point d’impact d’un axe de propagation que des signaux très intéressants de trading se situent.

Voilà. Il y a évidemment beaucoup plus à dire sur la façon de reconnaître ces configurations — qui sont d’ailleurs beaucoup plus nombreuses — mais ces deux premières permettent de vous faire une idée sur la façon dont ce système d’axe de propagation fonctionne.

Maintenant, observez le positionnement de l’axe vert sur le système MACD.

Conclusion

Comme le disait un trader renommé que je cite de mémoire : les cimetières d’investisseurs sont remplis par ceux qui ont essayé de grappiller les tout derniers pourcents.

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire