Le secteur pétrolier au bord de l’asphyxie

Rédigé le 2 novembre 2011 par | Matières Premières Imprimer

___________________________________________

Responsable du service Levier7, un service de trading sur les Turbos
___________________________________________

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

200 milliards de dollars cachés… dans votre nouveau compteur électrique !

Surveillez bien l’arrivée des nouveaux compteurs EDF… elle va signer l’avènement d’une des plus importantes révolutions technologiques depuis internet.

Le monde entier est en train de se mettre à la page – pour l’investisseur que vous êtes, c’est le moment ou jamais d’acheter un des futurs leaders du secteur…

Notre équipe a trouvé la perle rare : son potentiel de gain ? 525% ! Voici comment en profiter…

____________________________________________________________________________________________________

Mathieu vous avait prévenu la semaine dernière : le Brent (pétrole) était déjà un peu haut, et TOTAL était suracheté, vous prévenant que les 38/39 euros était un niveau de forte résistance, difficile à dépasser. Je suis de son avis, et je vais revenir aujourd’hui, plus largement, sur le secteur.

Le secteur PETROLE & GAS européen est, à l’heure actuelle, un des rares secteurs à être dans le vert depuis un an. Cela n’est pas étonnant puisqu’il a été parmi les moins touchés par la correction de ces derniers mois. Logique, puisque les prix du Brent sont restés élevés. De plus, ce secteur reste peu concerné par les problématiques de dettes souveraines de la zone euro.

A moyen terme, il est indéniable que la plupart des valeurs du secteur possèdent des fondamentaux solides qui en font un bon véhicule d’investissement. Pourtant, aujourd’hui, si je me penche sur le court terme, je me demande si le potentiel de hausse du secteur n’est pas épuisé. Même en cas de légère hausse du pétrole…

Voilà de quoi étudier le graphique du secteur qui présente une configuration technique intéressante.

Des niveaux techniques très clairs
Prenons le graphique journalier de l’indice Stoxx600 Oil & Gas (EU0009658780 – SXEP), qui regroupe les plus grandes capitalisations du secteur européen.

Graphique indice Stoxx600 Oil & Gas
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Premièrement, la configuration à moyen terme reste négative pour les prochains mois. Tout d’abord, le secteur n’a pas réussi à dépasser la zone de résistance des 365 points en mars. Depuis l’indice est coiffé par une oblique baissière (oblique en bleu foncé sur le graphe), qui fait désormais office d’obstacle proche des 336 points. Ce niveau de résistance à court terme est particulièrement important pour les prochaines semaines, puisqu’il correspond à la fois à cette oblique baissière et à une zone de résistance horizontale claire, à 336 points (le plus-haut de juillet figuré par le segment bleu clair).

Si vous regardez ensuite les indicateurs mathématiques, vous voyez que le RSI à 14 jours est également proche d’une zone difficile à passer, à 71 points, où il avait notamment buté lors de ses plus-hauts de cette année.

Quels objectifs à court terme ?
Dans ce contexte, tant que nous ne parvenons pas à dépasser nettement la zone des 336 points, je penche pour une consolidation en direction des 295 points, support très clair (en vert sur le graphique). Ce niveau pourrait permettre ensuite de relancer les achats. Par contre, si nous passons sous les 295 points, nous pourrions revenir sur les 264 points !

Comme vous le voyez, la configuration du secteur me semble très claire techniquement. Du coup, je vais la surveiller au quotidien afin de détecter les meilleures opportunités et le meilleur timing pour jouer ce repli sur des turbos. [Ndlr : si vous voulez aussi profiter des prochaines analyses de Sébastien, rejoignez ses 900 abonnés !]

Mots clé : - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire