Le secteur Oil & Gas : quel signal haussier surveiller ?

Rédigé le 22 janvier 2018 par | Matières Premières, Pétrole Imprimer

Aujourd’hui, petit focus sur le secteur Oil & Gas.

Dans la lettre que je rédige avec Philippe Béchade (Béchade Confidentiel), nous nous étions positionnés, le 30 novembre, sur le secteur du pétrole pour des raison géopolitiques (partie de Philippe) et graphiques (ma partie).

Pour l’instant, tout va bien. Et je vais vous donner les raisons, que je développe de nouveau dans la lettre ce mois-ci (elle sort mercredi soir), pour ne surtout pas lâcher la configuration en train de se mettre en place sur l’indice sectoriel Oil & Gas (QS0011017603 – FROG) du CAC40.

2 raisons pour ne pas lâcher la configuration sur le Oil & Gas

Premièrement, si le signal positif qui va faire l’objet de ce billet se valide, alors le CAC devrait repartir de l’avant. De ce fait, il devrait s’affranchir de la « zone à risque » sous laquelle il reste actuellement bloqué.

Deuxièmement, la validation de ce signal ouvrirait la porte à une appréciation de l’ordre d’une quinzaine de pourcents du secteur.

Commençons par l’analyse à froid (comprendre la plus factuelle possible) du terrain de manœuvre :

OIL Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Dynamique actuelle haussière sur le Oil & Gas

La dynamique actuelle est haussière. Elle se développe depuis début 2016 dans un canal haussier (bleu).

Les cours testent une importante zone graphique formée par une résistance (rectangle horizontal rouge), qui correspond au niveau de retracement de 50% de Fibonacci (entre le plus-haut de 2007 et les plus-bas de 2011). Test de résistance ? Mmmmhhh… pas terrible comme signal, allez-vous me dire. Nous serions plutôt proches d’un signal de consolidation, non ?

Eh bien… regardez.

Sous cette résistance, une Epaule/Tête /Epaule Inversée (ETEI – segments orange) est en train de se former. C’est une figure haussière. Et si elle se valide (c’est-à-dire si les cours franchissent « sa ligne de cou » qui se situe vers 910 points), alors le potentiel sera dégagé vers les 1 050 points (report d’amplitude de l’ETEI).

Or, ce niveau correspond au dernier point haut marqué mi-2014 (pastille orange), à +15%.

Vous avez plein de manières de jouer ce mouvement. Avec Philippe, nous nous sommes positionnés sur un tracker, et nous nous apprêtons à nous renforcer. Je vous laisse nous rejoindre avant mercredi soir !

Bonne semaine,

Gilles,

Recevez votre exemplaire maintenant !

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire