Secteur automobile : les équipementiers mettent le turbo

Rédigé le 26 juillet 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

C’est la matinée des équipementiers automobiles, devenus les véritables coqueluches des gérants qui leur ont conféré la grâce d’appartenir à la catégorie des valeurs à fort bêta.

De façon imagée et pour filer la métaphore, ce sont les titres qui bénéficient de la plus puissante capacité d’accélération à la hausse quand les banques centrales abaissent le drapeau à damier et intiment l’ordre aux marchés de monter.

C’est Faurecia (+5%) qui a pris la pole position en ce mardi, dopé par une hausse de 56% de ses profits: par contagion positive, Valéo (+2%) et Plastic Omnium (+1,6% et qui vient de racheter la division Automotive Exteriors à Faurecia) montent sur la seconde puis 3e marche du podium du SBF120.

Ce n’est peut-être pas prêt de de finir, car il est extrêmement difficile de dénicher une seule étude qui émette quelques réserves sur les équipementiers dont la valorisation ne constitue plus jamais un frein et dont l’avenir est toujours radieux. Même si la croissance du secteur repose sur une bulle de crédit de type subprime aux USA.

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire