Qui a encore envie de se mettre dans la peau d’un banquier central ?

Il ne va pas être facile d’être banquier central cet automne et de sevrer les marchés de leur addiction à la surliquidité. Et puis, il y a des difficultés techniques qui passent très loin au-dessus de la tête du grand public