Schneider sous pression | La Bourse au Quotidien


Schneider sous pression

Rédigé le 26 juillet 2018 par | Actions, Big caps Imprimer

L’action perd actuellement 2% en dépit d’un premier semestre de qualité marqué par une croissance organique de 7%… Mais si l’on tient compte des effets de change, la croissance n’est plus que 1,2%… La rentabilité d’exploitation ressort à 14,4%, en progression de 30 points de base mais certains anticipaient un chiffre supérieur. Du coup,  le relèvement des objectifs de croissance 2018 passe assez inaperçu alors que pourtant le groupe vise maintenant une hausse de l’ordre de 5% à 6% de sa croissance organique. Le titre devrait toutefois se reprendre dans la mesure ou il se paye actuellement sur un PER de l’ordre de 13 aux cours actuels.

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias, conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management, responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance, consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire