Ce que le scénario de ce vendredi va nous apprendre sur le risque sous-jacent…

Rédigé le 9 février 2018 par | A la une, Actions, Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

CAC40 Bourse de Paris Le CAC40 est venu tester la zone des 5.060Pts et le fait que ce niveau semble faire office de support (l’indice a repris +60Pts à 5.120) ne doit rien au hasard puisque c’est précisément le plancher sur lequel le marché parisien a rebondi fin août.

En traçant des « canaux », il aurait été préférable de préserver les 5.100Pts testés 48H auparavant, mais si l’on se réfère au CAC40 « Global Return », l’essentiel est de ne pas enfoncer les 12.835 et ce seuil a été largement préservé avec un « plus bas » de 12.890 ce vendredi.

Si le Dow Jones reprend plus de 1,1% dès les 1ers échanges et le Nasdaq +1,3%, le soulagement n’est pas encore assez perceptible en Europe pour affirmer qu’un rebond pourrait s’enclencher d’ici la clôture.

Le moindre accès de volatilité peut tout faire dérailler.

Le seul élément potentiellement rassurant, c’est que tout le monde doute énormément de l’imminence d’un sursaut et que personne ne « paye » le creux actuel.

Par ailleurs, la chute des indices de l’Eurozone entre 11H30 et 13H45 ne saurait être relié à aucun élément d’actualité (ni « stat », ni intervention d’un banquier central »: il se peut que nous observions un des innombrables arbitrages au détriment du CAC40 et de l’Euro-Stoxx50, au profit des actions US.

Ensuite, quand Wall Street repasse positif, les places européennes en font autant.

Cette stratégie fonctionne quand la tendance est haussière, nous n’allons pas tarder à savoir si les investisseurs US s’empressent de « vendre les rebonds ».

Si tel est le cas, la séance de lundi serait à « très haut risque ».

Comme je l’ai mis en titre de ma vidéo: « Ce n’est pas le moment de jouer les héros ».

 

 

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Ce que le scénario de ce vendredi va nous apprendre sur le risque sous-jacent…”

  1. A la fin de ce mouvement boursier, on constate que la Fed a réussi à replacer le DJ à 24190 juste sur la résistance de l’ancien canal MT 18000-23500, après avoir rebondi sur le support idoine, effaçant simplement l’excès haussier commencé en novembre. C’est pourquoi les permabulls restent si confiants pour la suite…
    Pour deviner la suite, je ne vois que les vagues d’Elliott: https://caldaro.wordpress.com/2018/02/10/weekend-update-640/.

Laissez un commentaire